Les couples étrangers non-mariés pourront désormais partager la même chambre d’hôtel en Arabie Saoudite. Petite révolution loin d'être anecdotique au pays des Lieux Saints de l'Islam.

L'Arabie Saoudite autorise les chambres d'hôtels aux couples d'étrangers
L'Arabie Saoudite autorise les chambres d'hôtels aux couples d'étrangers © Getty / Portra Images

Sauf voyage d'affaire ou pèlerinage, il était autrefois très compliqué de se rendre en Arabie Saoudite. Visas quasi impossibles à obtenir, difficulté de déplacement pour les femmes seules, interdites jusqu'alors de conduite, strictes règles sociales de non mixité, avec salles séparées dans les restaurants... Compliqué, et peu motivant. 

Tout vient de changer avec l'annonce, le 27 septembre, de la création de visas de tourisme, disponibles en ligne et à l'arrivée dans le royaume pour les ressortissants de 49 pays, dont les États-Unis, l'Australie et plusieurs pays européens : première étape d’un projet de développement du tourisme dont les règles viennent tout juste d’être précisées. 

La vision de MBS pour l'Arabie Saoudite

Parmi elle, l'autorisation pour les couples étrangers non mariés de partager la même chambre d’hôtel. L’Arabie Saoudite, gardienne des lieux saints, et à ce titre, en quelque sorte gardienne du dogme, va accepter sur son sol les couples ayant des relations hors mariage. Une vraie révolution. La mesure ne concerne évidemment que les étrangers, et pas les Saoudiens, qui eux, devront montrer leur certificat de mariage

En prenant de facto les rênes du pays en 2017, le prince héritier Mohamed Ben Salmane, dit MBS avait une idée en tête : préparer l’Arabie Saoudite à l’ère de l’après pétrole et diversifier son économie. Car une économie entièrement dépendante du pétrole rend évidemment très vulnérable. 

Pour ce plan baptisé Vision 2030, l’Arabie a besoin de changer son image, se normaliser, pour faire venir les investisseurs étrangers, les entreprises. D’où toutes ces mini révolutions depuis deux ans, l'autorisation de conduite pour les femmes, l’ouverture du premier cinéma… 

L’Arabie a mis les moyens, en s’offrant les services d’énormes agences de communication, comme Havas en France pour valoriser le pays, et créer l’événement comme avec l' exposition Merveille d'Arabie qui ouvre cette semaine à l’Institut du monde arabe

Riyad veut communiquer sur ses cinq sites classés au patrimoine mondial de l’Humanité, ses déserts ou ses fonds marins pour faire venir les touristes.

Pas dit que cela suffise à faire oublier les pluies de bombes sur le Yémen, la chape de fer qui pèse sur les saoudiens et ce qui arrive à tous ceux qui se dressent sur le chemin de MBS. Faut-il rappeler la mort monstrueuse de l’opposant Jamal Khashoggi démembré l’an dernier dans le consulat saoudien d’Istanbul? 

Or en ouvrant ses hôtels aux couples non mariés, MBS sait qu’il joue gros face à ceux qui accusent l’Arabie de piétiner les valeurs de l’Islam. Et critiqué férocement en interne, il pourrait être tenté de répondre par la seule méthode qu’il semble connaître : une répression féroce sur l’ensemble des Saoudiens.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.