Erdogan en rêvait : on a inauguré ce weekend le nouvel aéroport d'Istanbul. Il est d'ores et déjà le plus grand au monde avec une capacité de 90 millions de passagers et une ambition à 200 millions. Etait-ce utile ?

Direction Istanbul qui a inauguré ce weekend son nouvel aéroport... Mais il y a aéroport et aéroport ! Il y a celui de Roissy et ses 70 millions de passagers annuels, une misère qui en fait tout de même le 10e au monde par la fréquentation et il y a celui d'Istanbul qui, dès le début, à une capacité de 90 millions.

Et ce n'est que le début ! A terme, ce sera une capacité de 200 millions de passagers ! Il y l'aéroport d'Atlanta aux Etats-Unis, le premier au monde, installé sur 1 900 hectares de terrain. Et il y a celui d'Istanbul, 3 fois plus d'espace avec 6 172 hectares !

Un million d'arbres abattus sur de bêtes forêts. A quoi bon, les arbres et les ziozios ? Chiffre d'affaires : 0+0 = la tête à Erdogan. Enfinl y a Heathrow, l'aéroport de Londres, et ses 2 pistes. Istanbul, c'est 6 pistes ! Tout est une question de taille, on vous dit !

Une infrastructure utile mais surdimentionnée

C'est vrai que le bon vieil aéroport Ataturk et ses 45 millions de passagers annuels, était un peu à l'étroit. Mais de là à construire d'emblée le premier aéroport au monde, il y a un sacré pas – ou pari – que seul l'ego - surdimentionné lui-aussi – du rais turc explique.

Il a été maire d'Istanbul et rien n'est trop beau pour sa natale bienaimée. Par exemple, la ville manquait-elle de mosquée prestigieuses ? Pas vraiment ! Entre la Suleymaniye et la Mosquée Bleue, la ville compte déjà au moins deux immenses joyaux incomparables.

Qu'à cela ne tienne ! Le sultan du Bosphore vient d'inaugurer – c'était le mois dernier – le complexe religieux le plus grand de Turquie avec la mosquée Çamlica sur les hauteur de la ville, pour qu'on la voit bien ! Je vous le disais : tout est une question de taille !

Doubler les antiques Dardanelles 

Et comment ! Pas un mais deux voire trois canaux qui a terme – en 2026 – doubleront le bêtes détroits des Dardanelles utilisés depuis l'Antiquité. Peu importe qu'en créant de nouvelles voies d'eau ont déstabilise le fragile équilibre écologique entre les deux mers !

Certains disent que, comme la mer Noire est 30 cm plus haute que la Méditerranée  et surtout moins salée – c'est une véritable catastrophe à laquelle nous prépare Erdogan ! A quoi bon les algues et les mérous ? Chiffres d'affaires 0+0 = la tête à Erdogan !

Mais, pour revenir sur l'aéroport d'Istanbul – qui n'a pas de petit nom – comme Charles de Gaulle – histoire de ne pas injurier l'avenir, pourquoi faire petit alors que les concurrents du Golfe, ces roitelets à peine digne de l'Histoire, ont leur gros hubs ?

Autoritarisme et grands travaux

Il faut dire que c'est rageant : Istanbul et ses 18 millions d'habitants et son histoire bimillénaire, surclassé par Dubaï ! Comme le raïs veut régner sur le monde sunnite, il lui faut un présentoir. Ce sera, entre autre, l'aéroport d'Istanbul. Non mais !

Mais d'ailleurs, d'une façon générale, j'invite nos auditeurs à se servir de des projets d'infrastructures comme d'une espèce de mesure de l'autoritarisme ou des dérives nationalistes d'un pays. Vladimir Poutine a eu Sotchi : 4 fois plus cher que Rio !

En ce moment, quel pays rêve d'un nouvel aéroport à 20 milliards d'euros ? Un aéroport qui sera, à terme, le 1er d'Europe, pour une rentabilité parfaitement hypothétique : la Pologne dirigée par les nationalistes du PIS. Je vous le dis, tout est question de taille !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.