Ladies and Gentlemen ! Vous l'avez voulu, vous l'aurez eu !

Eh oui, ce matin et toute la journée nous allons tous en manger, de la Queen ! A 17h30, heure de Londres, après 63 ans et 216 jours, Sa Gracieuse Majesté Elisabeth II du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord aura battu le record de Victoria. Ce n'est pas moi qui fait ce compte à rebours, c'est le quotidien The Sun qui, à l'instar de l'essentiel de la presse britannique met Lizbeth, c'est son petit nom, en une avec ce titre : «reigning champion », « championne en titre ».

Reine Elizabeth II
Reine Elizabeth II © brmurray

Pour les autres, c'est à qui proposera le meilleur titre. LeDaily Express a le plus direct : « Thank You Ma'am », ou merci madame, qui, je le rappelle, est la seule façon de s'adresser à elle, après bien sûr qu'elle vous a d'abord adressé la parole.

Ah oui, n'essayez pas de vous emmêler dans les : Majesté, Votre Majesté, Votre Seigneurie ou Your Grace ... On n'est pas dans Downton Abbey : « Ma'am » fera l'affaire. Le titre le plus drôle, par contre, c'est Metro qui l'a trouvé : «Record BreakER ».

C'est-à-dire : « Record Battu » en mettant en exergue le ER de Breaker. E et R en majuscule, c'est le monogramme de la Queen : Elisabeth Regina . Le journal le plus obséquieux, c'est le Daily Telegraph , et ça n'étonnera personne en Grande Bretagne.

Le titre n'a rien de particulier : « Notre plus long règne », mais le sous-titre dégouline d'obséquiosité : « Elisabeth II, notre roc de stabilité ». Plus intéressant, les quotidiens qui ne l'ont pas mise en une : The Guardian et The Independent et aussi The Times . __

Les deux premiers, parce qu'ils sont de gauche et, pour The Independent, parce que c'est un des seuls quotidiens britanniques à avoir toujours été républicain. Eh oui, c'est possible. Pour The Times , c'est à l'inverse par légitimisme.

Ce record, la reine elle-même ne veut pas en entendre parler. Pas de cérémonie officielle, donc, parce qu'il serait tout de même indécent pour Lizbeth de fêter une victoire sur la mort de sa trisaïeule, la reine-impératrice Victoria. She's not amused !

Lorsqu'on ouvre les journaux, on trouve des pages et des pages de photos commémoratives : Lizbeth couronnée, Lizbeth à sa table de travail, Lizbeth ouvrant le parlement, Lizbeth inaugurant les chrysanthèmes, Lizbeth tendant sa main gantée, Lizbeth et ses 12 Premiers ministres ou prest américains. On y trouve aussi des articles du genre, « les 25 raisons d'aimer notre reine » (Daily Telegraph ), « les huit trucs que vous ne savez pas sur elle » (The Independent ) dont le fait qu'elle s'intéresse au monstre du Loch Ness et qu'elle est fan de Downton Abbey. Ou encore ce qui la distingue du commun de ses sujets (The Guardian ) : elle est par exemple la seule, au Royaume-Uni, à n'avoir ni passeport, ni permis de conduire. Ces deux documents sont émis en son nom, elle ne va donc pas se les auto-accorder et signer.

Enfin, savez-vous combien coûte la reine aux Britanniques ? En moyenne, 53 pences par an et par sujet de sa Gracieuse Majesté. Soit 35,7M£. Environ 50M€. Et savez-vous combien nous coûte l'Élysée ? Deux fois plus : 100M€. God Save The cheapest Queen !

Bonus !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.