C'est le cinquième pays européen à interdire donc dans l'espace public d'avoir le visage couvert.

Manifestants contre la loi anti burka devant le Parlement de Vienne le 1er octobre 2017
Manifestants contre la loi anti burka devant le Parlement de Vienne le 1er octobre 2017 © AFP / ASKIN KIYAGAN / ANADOLU AGENCY

Dans quelques semaines ce sera le tour du Danemark. La précision est importante, parce que les autorités autrichiennes ont tout fait pour que le terme "burka" ou "voile intégral" ne figure pas dans cette loi. Tout simplement parce que, comme ailleurs en Europe, il ne fallait pas viser une religion en particulier, sous peine d'être retoqué par la Cour constitutionnelle. Donc, officiellement, il ne s'agit pas d'une loi anti-burka mais bien d'une interdiction de se promener en public le visage couvert sous peine d'amende. Un poil hypocrite tout de même. Sauf que les policiers, eux, ont fait du zèle. Eux non plus ne veulent pas être accusées de discrimination religieuse.

Les policiers arrêtent tous azimuts

Par exemple les cyclistes avec des écharpes trop envahissantes : une amende de 150€ ! Mais il y a mieux ! Le week-end dernier, un policier de Vienne a arrêté un homme habillé en requin. Il travaillait pour un commerçant en pleine promotion. Le ministère de l'Intérieur a déjà précisé que les charges seraient certainement abandonnée.

Il a donc fallu préciser qu'Halloween, c'est dans quelques semaines tout de même, ne serait pas concerné et que les enfants pourront donc porter des masques. Tout cela est d'autant plus dommageable que le sujet est très sensible en Autriche comme ailleurs.

Les Autrichiens vont bientôt voter et l'extrême-droite pourrait obtenir là-bas près de 25% des voix. Donc cette loi est une façon de leur couper l'herbe sous le pied. Mais il pourrait se passer en Autriche ce qu'il s'est passé aux Pays-Bas et en France : une extrême-droite donnée très haut et, finalement, la victoire d'un jeune homme de 31 ans, Sebastian Kurz, à la chancellerie.

Silvio Berlusconi a fait un cadeau à Valdimir Poutine

On l'avait presque oublié Il Cavaliere. Pourtant les sondages le donne assez haut en cas d'élections. En attendant, il fait parler de lui. Nouvelle épouse, nouveau positionnement médiatique : on l'a vu il y a quelques mois avec des agneaux dans les bras.

Mais Silvio étant Silvio, il ne pouvait manquer les 65 ans de son grand ami Vladimir Poutine, c'était le 7 octobre dernier. Que lui offrir, cet homme a tout et certains estiment sa fortune personnelle à 10 milliards de dollars ?

Silvio Berlusconi lui a envoyé une housse de couette sur laquelle il a fait imprimer une immense photo de lui et du maître du Kremlin se serrant la main. Donc littéralement, Vladimir va pouvoir s'endormir dans les bras de Silvio. C'est pas beau l'amour !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.