De la télévision nord-coréenne on ne connaissait jusqu'à présent que la désormais célèbre Ri-Chun Hee et son kimono rose bonbon, annonçant avec une joie débordante les essais nucléaires ou balistiques de son communiste de pays...

Or il se trouve qu'il y a d'autres choses à voir à la télé nord-coréenne : des feuilletons, par exemple. Pour tout dire, ce n'est pas moi qui ai eu l'idée de les regarder pour mieux les analyser. C'est le Washington Post qui a eu cette belle idée.

Alors, à quoi cela ressemble un feuilleton nord-coréen ? D'abord, en regardant un épisode de « Nos Voisins », c'est le titre du feuilleton le plus populaire, je me suis dis que j'étais en terrain connu. Je me suis souvenu qu'en France, nous avions eu le même genre d'intrigues dans les années 80 avec « Voisins, voisines ».

Près de 400 épisodes côté français où grosso-modo, les voisins draguent les voisines. C'est la France. En Corée du Nord, les voisines mangent en parlant des voisins. C'est même impressionnant le nombre de fois où l'on mange dans un feuilleton nord-coréen.

Ce qui montre bien combien le sujet est sensible. On y mange aussi en famille, la famille étant un point dur de la doctrine « Juche », la doctrine officielle de Pyongyang. En France, on papote au salon dans des sofas. En Corée du Nord, c'est devant l'ascenseur.

Rien de plus intéressant que chez nous ! Cela dit, il y a une vraie évolution avec « Nos Voisins ». Sous le régime du père de Kim Yong Un, les feuilletons étaient patriotiques, s'appelaient « à l'épreuve des balles » et vantaient l'armée et le parti !

Le père prenait tellement le cinéma au sérieux qu'il avait fait enlever en Corée du Sud son actrice et son metteur en scène préféré ! Aujourd'hui, on est dans le quotidien : l'ascenseur et même les coupures d'électricité, pour que les Nord-Coréens s'identifient.

Une décision de justice très attendue en Egypte

Vous vous souvenez peut-être de l'arrestation de la chanteuse égyptienne Shyma ? Elle a 21 ans et dans son dernier clip, elle pelait une banane et la mangeait goulument devant un parterre de jeunes hommes fascinés.

Arrêtée le 18 novembre dernier, elle attendait la sentence : ce sera deux années de prison pour une banane pelée. Elle n'est pas la seule, malheureusement, à subir le raidissement de la censure et de la justice égyptienne.

Des dizaines de fans homosexuels du groupe Mashrou' Leila ont été arrêtés début octobre pour avoir agité un drapeau arc-en-ciel pendant un concert. 

Le titre de sa chanson « Andy Zrouf » signifie « J'ai des problèmes ».... Effectivement...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.