L'idée est visiblement de faire retomber la tension moralisatrice qui semble s'être abattue sur le pays : condamnation à une peine de prison d'une présentatrice de télé qui avait osé parler du sexe hors mariage, d'une chanteuse pour un clip suggestif...

L'Egypte devrait modifier les règles du mariage
L'Egypte devrait modifier les règles du mariage © Getty / Chris McGrath

Sans même parler des dizaines d'homosexuels arrêtés et soumis à des tests et des conditions de détention humiliants voire la torture. Or tout cela ruine la réputation du pays à l'étranger et donc nuit au tourisme, une des principales ressources de l'Egypte.

Donc il fallait une loi « libérale » - version égyptienne évidemment – qui permette de redresser un peu l'image très dégradée du pays. Ce sera donc cette loi sur le mariage : dorénavant, lorsqu'un mari voudra une seconde épouse, il devra prévenir la première.

L'idée de la députée Abla Hawary, qui promeut la loi est double : 

Un mari qui ne prévient pas sa première épouse qu'il se remarie a toutes les chances de ne pas en avoir parlé à celle qu'il épouse en seconde noce.

Deux femmes trompées, deux fois bafouées !

Attendez la réaction de certains religieux. Parce que le mariage multiple est autorisé par l'islam mais pas le mensonge : ça c'est pêché. Donc certains docteurs de la foi, les ulémas, sont très embarrassé pour s'opposer. Donc l'un d'entre eux, Asharaf Tammam : "mon problème avec cette loi est qu'elle entrave une des lois de base de la sharia, qui autorise le mariage multiple". Quand au fait de mentir à la première épouse, c'est autorisé puisque le but est de protéger les sentiments de la ou des premières épouses.

En Belgique, des moines trappistes sont très en colère

Contre la chaîne de supermarché flamande Jan Linders qui s'est mis à vendre des bouteilles de bière de leur monastère cistercien de Saint Sixcus pour 9 euros la bouteille. Elles se sont arrachées : les 300 packs de 24 bières sont partis en quelques heures.

La bière en question est une des plus difficiles à acheter de toutes les bières belges dites « trappistes ». D'abord, on ne peut les déguster qu'au verre. Et normalement, impossible d'acheter une bouteille : il faut acheter un pack entier.

Or un amoureux de cette fameuse Westvleteren ne peut acheter que deux packs tous les 60 jours et pour ce faire, il doit enregistrer sa plaque automobile. De plus, il faut venir chercher les packs aux portes de l'abbaye à une date et à une heure convenue.

Autrement dit, à 9 ou 1 0 euros la bouteille, non seulement les supermarchés Jan Linders les vendent 3 à 4 fois leur prix de vente habituel mais ils rompent toutes les barrières éthiques mis en place par les moines. D'où la colère des moines et de leur abbé.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.