Tous les Brésiliens connaissent cette mascotte qui a accompagné toutes les campagnes de vaccination du pays depuis les années 80. Son absence alors que débute celle contre la Covid19 a étonné Lula.

Où est donc passé Zé Gotinha ? La question a été posée mercredi par l’ancien président Lula da Silva : « Il a été viré par Jair Bolsonaro qui le trouvait trop à gauche ». Ici Jair Bolsobaro  le 16 décembre 2020
Où est donc passé Zé Gotinha ? La question a été posée mercredi par l’ancien président Lula da Silva : « Il a été viré par Jair Bolsonaro qui le trouvait trop à gauche ». Ici Jair Bolsobaro le 16 décembre 2020 © AFP / Mateus Bonomi / AGIF

Où est passé Joe-la-petite-goutte ou si vous préférez Zé Gotinha ? Au Brésil, tout le monde connaît cette mascotte créée au milieu des années 80 qui a des faux-airs de Caspar le petit fantôme et qui a accompagné toutes les campagnes de vaccination du pays.

L’idée, c’était de faire oublier aux enfants la traumatisante piqûre. Ce petit personnage s’est donc invité dans toutes les écoles et on lui a même écrit une chanson :

Cette chanson pour enfants dit : Zé Gotinha et tous ses amis, la petite souris, le lapin de pâques et même le Père Noël sont tous venus et lorsqu’on se fait tous vacciner on est tous protégé.

Zé Gotinha a accompagné avec un énorme succès les campagnes contre la polio, la rougeole, les oreillons… Bref, Zé Gotinha est une star… que l’on n’a pas vu depuis des mois alors même que le Brésil déploie sa campagne de vaccination contre la Covid19.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Où est donc passé Zé Gotinha ? La question a été posée mercredi par l’ancien président Lula da Silva : « Il a été viré par Jair Bolsonaro qui le trouvait trop à gauche ».

Lula est en campagne électorale

La remarque de Lula est à la fois juste et cruelle. Juste parce qu’en deux ans, le président Jair Bolsonaro a baissé le budget national de la vaccination d’un tiers. Puis il s’est rendu compte que 79% des Brésiliens voulaient se faire vacciner contre la Covid19.

Il a donc changé son fusil d’épaule. Sauf que pour le moment ne sont vaccinés qu’un petit 5% des 210 millions de Brésiliens. Alors même que le Brésil affronte une 3e vague particulièrement violente, avec plus de 2 000 décès par jour.

Elle est aussi cruelle, cette remarque. Parce que Zé Gotinha est une mascotte à destination des enfants alors même qu’au Brésil comme partout, ce sont les personnes âgées qui sont vaccinées en priorité. En clair, on reverra Zé Gotinha, mais plus tard.

Jair Bolsanaro piqué au vif

Vendredi, le fils de Jair Bolsonaro, Eduardo, a publié sur twitter un dessin de Zé Gotinha capé du drapeau brésilien et armé d’un fusil mitrailleur en forme de seringue avec ce commentaire : notre arme, c’est le vaccin.

Aussitôt, le créateur de Zé Gotinha, il s’appelle Darlan Rosa, il a 74 ans, s’est indigné : « Zé Gotinha est un personnage éducatif, et il n’y a rien d’éducatif dans un fusil ». En clair, la campagne présidentielle pour 2022 à bel et bien commencé au Brésil.

Quant à Zé Gotinha, il y une théorie qui fait bien rire les Brésiliens : en décembre, Bolsonaro a voulu serrer la main de la mascotte devant les caméras : Zé Gotinha la lui a refusée, distanciation sociale oblige ! Voilà pourquoi Zé Gotinha aurait disparu des radars.