McDonald’s a osé s’implanter dans le cœur sacré de Rome.

Dans la rue du Borgo Pio à 200 mètres de la Basilique St Pierre. Une poignée de Cardinaux s’y sont opposés parlant d’un choix pervers et irrespectueux, ils logent précisons – le dans le même bâtiment que le restaurant. Le Pape François aurait même été saisi. En vain. Entre Noël et la bonne année. Mc Do aménageait dans des locaux cosy de 500 m² appartenant... au St Siège! Car c’est à l’organisme qui gère les biens immobiliers du Vatican que chaque mois il verse quelques 30.000 euros de loyer. Ce business est- il bien compatible avec les valeurs défendues par le Pape François s’interroge le front des opposants qui s’est élargi aux restaurateurs du secteur. Régulièrement ils sortent leurs panneaux anti McDo, ce rabatteur de touristes qui viderait les authentiques cantines romaines.

Le Mc Vatican n’a pas bonne presse. Mais voilà qu’aujourd’hui, lundi 16 janvier, en pleine vague de froid il se lance dans une opération de charité. A midi il offrira double cheeseburger + pomme + bouteille d’eau à 50 sans abri romains. Cela suffira t-il à redorer son image ? En tous cas ceux qui au nom du Pape assistent chaque jour les gens de la rue nous ont bien précisé qu’ils n’étaient pas partenaires de l’opération. Rome qui sort les dents face à McDo, cela rappelle aux plus anciens l’an de grâce 1986 quand pour, répliquer à l’ouverture du tout premier fastfood des cuisiniers italiens avaient lancé le concept de slowfood. L’Italie résiste. Preuve encore à Milan où ce weekend un cinéma qui diffusait la biographie du fondateur de McDo, le film vient de sortir en Italie, a été envahi par des manifestants. L’Italie s’avère récalcitrante aux fastfood. Il y a deux moins de Mac Do par habitant ici qu’en France et quatre fois moins qu’aux Etats-Unis

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.