Par Christian Chesnot

Quand l'Allemagne crée un site d'éducation sexuelle pour les migrants

On sait que l'Allemagne offre des cours de langues et de formation professionnelle pour que le million de nouveaux migrants puissent s'intégrer rapidement sur le marché du travail : le pays a besoin de bras pour son économie.

Mais l'Allemagne, c'est aussi le paradis du nudisme sur les plages ou dans certains parcs publics. Rappelons d'ailleurs que dans sa jeunesse, la chancelière Angéla Merkel était une adepte du nu intégral à la mer.

Mais il y a eu les incidents de la dernière Saint Sylvestre et plusieurs cas de harcèlement à l'encontre de jeunes femmes allemandes.

Conscient du choc de civilisation pour les migrants qui arrivent de Syrie, d'Irak ou d'Afghanistan,le Centre fédéral d'éducation santé vient de lancer depuis mars dernier un site internet d'éducation sexuelle qui leur est spécialement dédié. On y détaille les méthodes contraceptives pour les femmes et l'utilisation des préservatifs pour les hommes, mais on s'attarde aussi sur les meilleures façons de donner du plaisir à son partenaire.

Tout cela à l'aide de croquis et de photos qui explorent toutes les facettes de la jouissance : de la masturbation jusqu'au sexe anal et oral en passant par différentes positions sexuelles...

Dès son lancement, ce site a reçu une pluie de critiques. En Allemagne certains trouvent que le site coûte un peu cher ( plus de 136 000 dollars). Selon les détracteurs du projet, l'argent du contribuable serait mieux utilisé ailleurs...

Et puis, il y a en aussi qui se demandent pourquoi le site n'est réservé qu'aux migrants. Pourquoi ne pas le destiner aussi à tous les Allemands ?

__ On reproche aussi au site une connotation raciste. Des universitaires estiment que les Syriens ou les Irakiens ne sont pas moins au courant des plaisirs sexuels que les Allemands ...

Bref, le site prendrait les migrants un peu pour des demeurés et aurait un côté condescendant voire discriminatoire. Alors de leur côté, les initiateurs du site s'en défendent et mettent en avant le principe de liberté. Les migrants sont des adultes et sur Internet, ils doivent pouvoir comme tout le monde, décider par eux-mêmes ce qu'ils veulent voir ou pas. Le sexe étant peut-être le meilleur facteur d'intégration.

Dans la presse internationale on note quelques progrès dans les négociations sur le Yémen

Malgré la violence, les parties combattantes ont trouvé un accord pour la libération de la moitié des prisonniers détenus par chacun des camps, rapporte le quotidien pan arabe Al-Chark Al-Awsat .

Des libérations qui devraient intervenir d'ici le début du mois de Ramadan qui commence le 7 juin prochain.

Quand les jihadsites menacent de l'Afrique de l'Ouest

LeWashington Post estime que plusieurs organisations terroristes aurait dans leur viseur le Sénégal. Des ressortissants sénégalais ont rejoint Boko Haram et le groupe Etat islamique, note le journal qui ajoute que cette année, quatre immams ont été arrêtés pour leur lien avec les jihadistes nigérians.

Le Vénézuéla s'enfonce dans le chaos

A lire dans le New York Times , ce reportage édifiant sur l'effondrement du système de santé vénézuélien.

Faute d'électricité, les médecins dans les hôpitaux sont contraints de réanimer des nouveaux nés avec des massage cardiaques manuel, a pu constater le journal.

Il n'y a plus de médicaments, tout manque, même le savon. Parfois, il n'y a pas assez d'eau pour nettoyer le sang des salles d'opération."Nous sommes revenus au 19ème siècle", explique un médecin au New York Times .

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.