Séparés depuis des semaines par la fermeture des frontières entre leurs deux pays, les couples binationaux canado-américains ont trouvé une parade, ou plutôt un parc.

Le parc Peace Arch Park est à cheval sur les deux pays, et permet aux amoureux, familles séparés par la Covid de se retrouver
Le parc Peace Arch Park est à cheval sur les deux pays, et permet aux amoureux, familles séparés par la Covid de se retrouver © Getty / Lyn Alweis

Depuis la mi-mars, les Etats-Unis et le Canada ont fermé leur frontière commune de près de 6 500 kms. Or s'il y a une frontière quasiment invisible d'ordinaire, c'est bien celle-là.

Les deux pays partagent pour l'essentiel de cette frontière la même langue, la même culture, les même paysage, voire parfois les mêmes conurbations. Au point que des milliers de couples se sont formés de part et d'autres de la frontière.

Parfois, avec deux domiciles par couple et des « tours » de visite : une semaine au Canada, l'autre aux Etats-Unis : entre les deux, quelques minutes de route.

S'apercevoir au travers d'un grillage

Ils sont d'ailleurs des centaines à envahir quotidiennement les réseaux sociaux pour exprimer leurs difficultés et leurs frustrations.

Pour eux, la seule solution consistait à se parler de part et d'autres de postes de frontières impersonnels. Et le cauchemar dure encore : La fermeture des frontières a été reconduite hier jusqu'au 21 juillet prochain.

Bien sûr, les règles ont été un peu assouplies mais elles obligent tout de même, si l'on veut traverser cette maudite frontière, à se mettre en quarantaine pour 14 jours ! Impossible pour des amoureux !

Un parc de la paix, entre les deux pays

Les amoureux finissent toujours par subvertir les règles ? En l'occurence les amoureux et les familles séparés américano-canadiens ont trouvé la faille : le Peace Arch Park, le parc de l'arche de paix. 

Depuis le 15 mai, États-uniens comme Canadiens peuvent à nouveau se balader dans les parcs. Or pile sur la frontière entre l'Etat américain de Washington, d'une part, et la province canadienne de Colombie britannique, d'autre part, se trouve un parc partagé. 

Ce fameux Peace Arch Park. Les Canadiens entrent et sortent côté canadien, idem pour les Américains – il y a des gardes frontières pour s'en assurer – mais entre les deux, vous faites se que vous voulez et aussi longtemps que vous le voulez !

Des mariages en série

Certains font même des centaines de kilomètres pour s'y retrouver, parce qu'évidemment la nouvelle s'est répandue sur Internet. Des familles entières s'y donnent désormais rendez-vous et, le plus beau, c'est que des mariages y ont été célébrés !

Des couples binationaux, empêchés depuis des semaines de se voir, ont tout a coup trouvé très urgent de convoler, et dans ce parc encore. En fait, l'amour en période de coronavirus n'a besoin que de gazon, de quelques arbres et d'un vide juridique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.