En Syrie, la ville de Douma a tenu à exprimer sa solidarité avec Paris

On sait tous que le monde entier a exprimé d'une façon ou d'une autre, par des manifestations, par des Marseillaises improvisées, par des minutes de silence, sa solidarité avec les victimes des attentats de Paris.

Maisla compassion de la ville syrienne de Douma résonne peut-être encore plus intensément parce que cette ville de 100 000 habitants des environs de la capitale, Damas, est elle aussi une ville martyre. Douma, c'est fief de la rébellion.

Et comme telle, la ville est régulièrement bombardée par le régime de Bashar Al Assad. Bombardée notamment avec ces bidons d'explosifs lâchés par des hélicoptères et qui sont devenu la marque de fabrique de l'horreur de la guerre en Syrie. Mais Douma, c'est aussi une des villes gazées par le régime en août 2013, une opération qui avait causé la mort de plus d'un millier de civils et bien failli entraîner l'intervention de la France et des Etats-Unis.

Pourtant, des habitants de Douma ont été bouleversés par les victimes de Paris. D'abord, des photos ont été postées sur Internet : quelques jeunes portant des bougies et des messages : « Douma est en deuil » ou encore le fameux signe de la paix en forme de Tour Eiffel et qui, lui aussi, a fait le tour du monde.

Et ces quelques mots ajoutés à la hâte sur Internet : « Douma, qui vit sous le siège de Bashar Al Assad depuis plus de deux ans et demi, est solidaire avec les victimes des attaques parisiennes du 13 novembre » . Puis une lettre plus générale a ensuite été postée en arabe dont je vous lis quelques lignes : « en tant que civils vivant dans une zone assiégée pour avoir demandé la liberté et la démocratie, nous exprimons nos plus sincères condoléances au peuple de France ».

La presse internationale continue d'informer en une sur les attentats de Paris...

Dont la presse de Belgique qui se trouve au cœur de la tempête. Avecle quotidien francophone Le Soir qui en « une », explique qu'un match amical Belgique-Espagne a été annulé par sécurité alors que le niveau d'alerte a été relevé dans tout le pays.

Mais aussi La Libre Belgique qui raconte ce matin comment deux amis du 8e homme recherché, Salah Abdeslam, sont tout bonnement venus le chercher en voiture depuis Bruxelles après avoir reçu un simple coup de fil dans la nuit de vendredi à samedi.

D'où l'édito du Soir : « c'est extrêmement dur pour la Belgique, pointée aux yeux du monde comme la base de préparation des actes terroristes parisiens » . Par ailleurs, on reste stupéfait d’entendre la bourgmestre de Molenbeek, cette ville où ont été planifiés les attentats, déclarer qu’elle a reçu il y a quelques mois seulement la liste des lieux difficiles à Molenbeek.

Enfin, un sourire dans la presse ce matin

Vous avez certainement vu les images de cet homme sauvé vendredi dernier par son téléphone portable. Eh bien, cette info n'a pas échappé au quotidien coréen le Chosun Ilbo.

__

Le Chosun publie d'ailleurs de grandes photos de ce portable blanc à l'endroit et à l'envers. Des photos impressionnantes puisqu'on y voit l'impact d'une balle. Mais la vraie raison de cet intérêt est que le portable en question est coréen !

Il s'agit même du dernier modèle grand format d'une marque très connue ici comme là-bas. Le journal n'est pas peu fier que l'industrie nationale ait participé par la robustesse de sa production à protéger un parisien de l'horreur.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.