Par Olivier Poujade

Un membre de la commission de sécurité mise en place par les habitants de Cheran en 2011
Un membre de la commission de sécurité mise en place par les habitants de Cheran en 2011 © AFP / RONALDO SCHEMIDT

Revue de presse internationale ce matin… Une actualité évidemment toujours concentrée autour de la bataille de Mossoul…

L’offensive vient à peine de commencer, mais le quotidien The Independent s’interroge déjà sur le futur de Mossoul « et si cette bataille n’était qu’un chapitre de + dans cette guerre ? » l’éditorialiste souligne que les forces en présence… ont « autant peur l’une de l’autre qu’elles détestent les jihadistes »

Le site Iraqi News, lui, ne se pose pas encore ce genre de questions et suit au plus près cette bataille on salue la progression des peshmergas qui ont repris nous dit-on… 4 villages sur le front est…

Sur la page principal du site, le secrétaire général des brigades de Babylone des milices chrétiennes… s’étonne que les avions de la coalition internationale n’est pas bombardé un convoi jihadiste qui fuyait vers la Syrie…

Le territoire syrien où le Washington Post nous apprend que la Russie vient de déployer son tout nouveau système de défense anti aérienne, le S300, pour empêcher toute attaque contre le régime de Damas… Une infographie nous dévoile son périmètre d’action qui s’étend du sud de la turquie jusqu’à Jérusalem…

Les Histoires du Monde... Dans les montagnes mexicaines avec l'initiative citoyenne d'un village où les 20 000 habitants parviennent semble-t-il à vivre en paix. Qu'ont-ils fait exactement ??

Et bien c'est pas compliqué ils ont mis tout le monde dehors les élus, les trafiquants et les policiers... C'est ce que nous raconte Linda Pressly, reporter de la BBC...

Tout remonte à 2011, une période où le village de Cheran ressemble à n'importe quel autre au Mexique... Les habitants sont impuissants face aux revendeurs de bois qui roulent pour les cartels et déciment la forêt voisine...

Ce réseau criminels de bûcherons armés jusqu'aux dents organise illégalement son petit commerce... sous l'oeil passif (souvent complice même) des autorités...

Les arbres disparaissent, du coup les réserves d'eau s'épuisent... Tout l’écosystème est perturbé et les habitants sont inquiets ou plutôt les habitantes...

Oui car ce sont les femmes qui ont apparemment pris les choses en main...

Une réunion secrète et très rapidement le soulèvement de Cheran s'organise avec des pierres et des machettes... Ce groupe de femmes se met à attaquer les camions qui tentent d'approcher le village. Le plan fonctionne si bien que les habitants décident de nettoyer toutes les rues des figures corrompus. Plus de police, plus de maire, et à la place : une ronde communautaire, où chacun se relaie pour monter la garde. Ça fait 4 ans que ça dure et aujourd’hui, il n'y a plus de trafic et plus aucun meurtre, ni aucune disparition...

Et comment s'explique cette longévité, car des groupes d’autodéfense de ce type il y en a eu beaucoup au Mexique ?

Oui il y a quelques années une centaine de villages ont repris leur liberté de cette manière… mais tous ou presque… ont été de nouveau infiltrés par des membres de cartel.

Les habitants de Cheran, eux, ont obtenu de la justice qu'elle interdise les partis politiques. Il n’y a plus d'élections locales ou fédérales... le village continue de recevoir des subventions car les gens payent toujours leurs impôts, mais l'autonomie de cette localité a été reconnue par le gouvernement.

Chacun applique les règles fixées par la communauté qui vit désormais en vase clos. C'est probablement là qu'on atteint les limites du système. On ne se mélange pas,les mariages se font entre familles et très peu d'étrangers y sont acceptés.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.