Une affaire qui envenime les relations des Pays- Bas avec la Russie depuis 2014.

L'or des Scythes
L'or des Scythes © Getty / DEA / A. DAGLI ORTI

Début 2014, le Musée Allard Pierson d'Amsterdam expose « l'or des Scythes », un fabuleux trésor d'orfèvrerie datant du IVème siècle avant Jésus-Christ. Une splendeur. Ce trésor vient de Crimée, où il est conservé depuis plus d'un siècle. 

Problème : quand le trésor a été prêté aux Pays-Bas, la Crimée était Ukrainienne. Entre temps, la Russie a annexé la péninsule.

Faut-il ou non rendre ce trésor à la Russie qui le réclame ?

Non, a jugé un premier tribunal néerlandais : rendre l'or des Scythes à la Russie se serait admettre la légalité de cette annexion. Une annexion jamais reconnue par la communauté internationale. On est en 2016 lorsque ce jugement est rendu.

La Russie, furieuse, a évidemment fait appel de cette décision. Un appel qui doit être rendu dans les jours ou les semaines à venir. Du coup, Moscou a rajouté un petit coup de pression. Ce weekend, la ministre russe de la culture a expliqué que la rétention de ce trésor par les Pays-Bas « ne pouvait être comparé qu'aux pillages napoléoniens pendant la campagne d'Italie ou ceux des Nazis pendant la seconde guerre mondiale ». 

Ce n'est pas ce genre de déclarations qui vont influencer favorablement les tribunaux néerlandais. Mais est-ce bien le but ? Quand on regarde un peu précisément l'état des relations entre les Pays-Bas et la Russie, il n'y a pas un mais deux gros problèmes : il y a aussi l'affaire du vol de la Malaysian Airlines...

La même année, en juillet cette fois, le vol MH17 de la Malaysian Airlines partant d'Amsterdam, a été abattu en survolant l'Ukraine. 193 Néerlandais sont morts et tout le monde sait que le missile venait des zones pro-Russes.

Or il se trouve que le gouvernement néerlandais refuse de divulguer des documents sensibles mais pourrait y être contraint par la justice, justement. Autrement dit, Moscou fait pression sur le moins important des dossiers pour mieux contrôler le plus grave.

Aux Etats-Unis, on a retrouvé une photo de Billy The Kid...

Tout commence sur un marché aux puces en Caroline du Nord. Franck Abrams, Un avocat, tombe sur une vieille photo qu'il achète pour 10 dollars. Il l'accroche dans son salon et plaisante avec ses hôtes en prétendant qu'il s'agissait de Jesse James.

En 2015, une photo similaire de Billy The Kid, le plus célèbre des hors-la-loi, achetée 5 dollars est vendue aux enchères 5 millions de dollars. Du coup, notre avocat redécouvre sa photo et se dit que le type au deuxième rang pourrait bien être Billy the Kid !

Mieux encore : il pose aux côtés de Pat Garrett, le shérif du comté de Lincoln, au Nouveau Mexique qui a, d'abord été l'ami du Kid, avant d'être celui qui l'a abattu. En clair, cette photo exceptionnelle pourrait valoir bien plus de 5 millions de dollars.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.