Direction l'Australie où l'histoire d'un couple gay émeut tout le pays

Ils s'appellent Marco et David et se sont mariés en Grande-Bretagne en juin dernier, tout simplement parce que le mariage gay n'existe pas encore en Australie . Jusque-là rien de bien extraordinaire. Leur histoire, en fait, commence vraiment samedi dernier :

Ce jour-là, alors qu'ils étaient encore en pleine lune de miel, David tombe dans l'escalier à Adélaïde, se blesse très gravement à la tête et finit par mourir à l'hôpital. Commencent alors les démarches funéraires habituelles.

Naturellement, l'officier d'Etat civil cherche à contacter les proches, c'est donc Marco qui prend les devants et explique que David est son époux. Etil s'entend répondre que puisque l'Australie ne reconnaît pas le mariage gay, il n'a pas son mot à dire. L'administration contacte alors le parent le plus proche, le père de David, qui - en catastrophe- doit prendre l'avion, parcourir des milliers de kilomètres pour constater que sur le certificat de mariage à la rubrique « statut marital » est écrit : « jamais marié ».

En effet, l'Australie n'a toujours pas adopté le mariage gay. Plus d'une dizaine de textes de lois ont été présentées au Parlement : Ils ont tous été rejetés. Le mariage gay avait même été légalisé en 2005 avant d'être rejeté, par la Cour suprême du pays cette fois !

Pourtant, même le Premier Ministre australien actuel, Malcolm Turnbull, y est favorable et a promis un référendum sur le sujet à l'issue des élections fédérales qui auront lieu cette année. En attendant, les couples gays ne sont reconnus que comme couples « de fait ».

un couple porte plainte contre un maire anti-mariage gay
un couple porte plainte contre un maire anti-mariage gay © reuters

Certains Etats reconnaissent les mariages gays étrangers, mais pas tous. Pas l'Etat d'Australie du Sud où David est mort. Cela dit l'émotion est si grande là-bas que le Premier ministre d'Australie Sud s'est tout de même fendu d'un coup de fil d'excuses. Et il peut s'excuser parce que le comble c'est qu'avant de mourir, David a donné ses organes et sauvé trois vies. C'est Marco, toujours par le biais du père de David, qui a donné son accord. Le père qui a l'impression qu'en écartant l'époux de son fils...il trahit son fils.

Le but de Marco est maintenant d'obtenir la modification du certificat de décès de David. Pour ça il a déjà lancé une campagne de presse et a mobilisé tous ses amis sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter avec

Une revue de presse consacrée au massacre de l'université Bacha Khan

La presse pakistanaise parle de 21 morts et de 35 blessés, dans cette université non loin de Peshawar, la grande ville du nord du pays. Le quotidien The Nation rappelle d'ailleurs que c'est le quatrième attentat perpétré dans le pays depuis le début de l'année au Pakistan. Cette attaque sur le campus de Bacha Khan a été revendiqué par le même groupe terroriste, Tehrik-i-Pakistan, qui en décembre avait commis celui de décembre 2014 dans une école de Peshawar. Cela montre que les mesures prises ont été insuffisantes.

« La question reste donc posée : comment se fait-il que des terroristes puissent encore aujourd'hui se balader librement, s'organiser et commettre de telles attaques au nez et à la barbe des services de sécurité sensés les traquer ? »

Même désolation pour le quotidien The News de Karashi :

« Nous avons été naïfs de croire, après l'attaque de décembre 2014, que nous ne reverrions plus de telles horreurs. Naïfs de penser que les mesures adoptées à cette époque, suffiraient à nous protéger. Comment croire ceux qui nous disent que nous ne laisserons pas ce nouveau crime impuni ? La vérité c'est que les racines du terrorisme ne font que grossir dans ce pays. Combien de vies seront-elles fauchées avant d'admettre notre échec face au terrorisme ?"

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.