C'est un des théâtres les plus célèbres de Londres : le Shakespeare Globe Theatre, une reproduction à l'identique d'un théâtre élisabéthain est menacé de fermeture définitive !

Le Shakespeare Globe Theatre à Londres
Le Shakespeare Globe Theatre à Londres © AFP / Ann Ronan Picture Library / Photo12

Vous nous emmenez à Londres ce matin, où un théâtre mythique risque de fermer... Et comme disait Shakespeare dans son Jules César : « Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser ».

Parce que ce théâtre que le Covid19 assassine Mathilde, c'est Le Shakespeare Globe Theatre. Un théâtre qui n'est pas seulement une reproduction fidèle d'un théâtre élisabéthain, mais la reconstitution exacte du théâtre dans lequel Shakespeare a joué ses pièces.

Et ce, à l'endroit même où se il dressait au début du 17e siècle. Cette merveille de bois donne des spectacles du « Barde » depuis 1997 et c'est une institution qui se finance quasi uniquement par la billetterie.

Seulement voilà, c'est aussi un théâtre sans toit, comme à l'époque. Donc la « haute saison », c'est de mars à octobre. inutile de dire que la fermeture de tous les lieux de spectacle dès la mi-mars, le pénalise tout particulièrement.

Des millions pour le sauver !

Sept millions de £ pour passer le cap. Mais il faudrait aussi que le virus disparaissent comme par magie ! Le Globe Theatre est donc un théâtre élisabéthain dans lequel les spectateurs du foyer sont débout, côte à côte, tout près de la scène.

Et puis il y a les galeries en cercle, où ils sont serrés sur des bancs de bois. En clair, s'il y a bien un théâtre qui ne rouvrira pas de sitôt, c'est bien celui-là ! Et comme ce n'est pas un théâtre subventionné, il n'a pas non plus droit au fond de soutien mis en place en urgence.  

Des dizaines d'autres théâtre menacés

En Grande-Bretagne : le spectacle vivant reçoit infiniment moins de subventions qu'ici. Pour vous donnez une idée, le budget du ministère de la Culture est d'environ 2 milliards d'euros en Grande-Bretagne. En France, c'est 5 fois plus.

Donc d'autres théâtres sont aussi menacés : le Old Vic, le Royal Albert Hall et même la Royal Academy. Pour tout dire, l'un des fonds d'urgence les plus importants du pays, celui de l'Art Council England, avec 100 millions d'euros, a déjà reçu pas moins de 13 500 dossiers.

Alors pour sauver le Globe et tant d'autres, l'industrie du théâtre a eu une belle idée : faire chanter par quelques uns des plus grands acteurs du théâtre LA chanson britannique de la seconde guerre mondiale : We'll meet again, « Nous nous reverrons » !

Et comme disait Shakespeare dans « Comme il vous plaira » : Le monde entier est un théâtre / Et tous les hommes et les femmes seulement des acteurs / Ils ont leurs entrées et leurs sorties / Et un homme dans le cours de sa vie joue différents rôles.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.