C'est une découverte archéologique exceptionnelle : un bateau de commerce grec vieux de 2500 ans retrouvé intact par plus de 2000 mètres de fond dans la mer Noire. Les scientifiques sont éblouis.

Un navire marchand Grec vieux de plus de 2 500 ans trouvé au fond de la mer Noire
Un navire marchand Grec vieux de plus de 2 500 ans trouvé au fond de la mer Noire © AFP / HO / Black Sea MAP/EEF Expeditions

L'annonce a été faite hier : au large de la Bulgarie, au fond de la mer Noire, une expédition archéologique bulgaro-britannique a mis à jour une splendeur : un vaisseau de 23 mètres de long  vieux de 2 500 ans. Une datation confirmée par un prélèvement. C'est simple, c'est le plus ancien bateau naufragé jamais découvert de l'histoire de l'archéologie. Mais ça ne s'arrête pas là !

Ce bateau, vraisemblablement un vaisseau commercial, est absolument intact. C'est à dire qu'il est posé par 2 000 mètres de fond et que le mat et le gouvernail sont toujours en place, les rames antiques sont là, les bancs des rameurs aussi et toute la structure.

Pas d'oxygène à de telles profondeurs

A cette profondeur il n'y a pas d'oxygène pour décomposer le bois et corroder les métaux. C'est un des deux sous-marins de poche employés par cette équipe, la Black Sea Maritime Archeology Project, qui l'a découvert.

Pour tout dire, ce n'est pas la 1ère épave trouvée par cette équipe. Il y en a eu une soixantaine avant celle-là, depuis la haute antiquité grecque jusqu'aux navires byzantins en passant par les galères italiennes ou les vaisseaux romains.

Ils ont même trouvé des fragments de vaisseaux plus anciens. Mais cette épave là est parfaite, intacte, miraculeuse. Du jamais vu ! 2 500 ans d'âge, c'est-à-dire un bateau contemporain de Socrate ou de Péricles. Un instantané de la Grèce antique.

La vaisseau d'Ulysse en céramique

Alors, les archéologues britanniques et bulgares ont fait un documentaire sur cette découverte. Un documentaire qui est présenté depuis hier au British Museum, à Londres. On y voit une reconstitution en 3D de ce vaisseau de commerce grec.

Mais en fait, on sait parfaitement à quoi il ressemble. On n'a pas besoin d'images en 3D, il suffit de se rendre au Louvre dans les salles de céramiques grecques du 5e siècle avant l'ère commune. Ou, en l'occurence, dans celles au British Museum.

Il y a là une céramique datée de - 480 représentant Ulysse attaché au mat d'un vaisseau, tentant de résister au chant des sirènes. Une scène de l'Odyssée d'Homère. Or il se trouve que le vaisseau représenté est le même que celui trouvé au fond de la mer Noire.

La naissance d'une spécialité archéologique prometteuse

En fait, l'archéologie marine est déjà une jeune discipline, mais l'archéologie marine de grandes profondeurs, c'est carrément un monde qui s'ouvre pour le siècle à venir ! Et les découvertes commencent à se multiplier.

Le mois dernier, des archéologues portugais ont découvert à l'embouchure du Tage, tout près de Lisbonne un bateau de commerce du 16e siècle, intacte elle aussi, avec épices et porcelaine chinoise en parfait état. Et c'était déjà la découverte de la décennie.

Alors imaginez les superlatifs qui attendent l'épave de la mer Noire ! Une dernière précision. A cette profondeur, ces navires sont, pour le moment encore, à l'abri des pilleurs de trésors et autre « tomb raiders » modernes. Que du bonheur ! 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.