Ils voulaient passer des vacances d'hiver au paradis. C'était sans compter la rougeole du petit et le fait que personne dans cette famille française n'était à jour de ses vaccinations. Résultat : 7 jours de quarantaine et un pays entier traumatisé.

De l'importance d'avoir son carnet de vaccination à jour avant de partir en vacances à l'étranger
De l'importance d'avoir son carnet de vaccination à jour avant de partir en vacances à l'étranger © Getty

On part au Costa Rica où une famille française a semé la panique dans tout le pays. Et ce depuis mercredi dernier, où l'enfant de 5 ans de cette famille composée d'un père de 35 ans et d'une mère de 30 ans, a commencé à présenter les premiers signes d'une banale rougeole. Vous savez la fièvre et les petits boutons rouges !

Premier constat des autorités locales, la mère et l'enfant ne sont pas vaccinés et le père n'est pas à jour de ses vaccinations – encore moins sur la rougeole, un truc de gosse ! Une petite précision : je ne fais que m'appuyer sur la presse locale pour vous raconter cette histoire (à savoir La Nación, El Nuevo Diario, Prensa Libre).

Les parents, sans comprendre l'étendue du désastre, expliquent aux autorités sanitaires costaricaines qu'en France, avant de partir, l'école du gamin avait signalé un ou deux cas cas de rougeole : enfin bon ! Des petits boutons, quoi !

Une épidémie de rougeole dans l'école du petit mais pas question d'annuler le voyage

On comprend pourquoi d'ailleurs : le Costa Rica c'est la destination chic, écolo et de gauche du moment ! Un pays sans armée ! Un pays qui a les plus grands parcs naturels du continent en proportion de son territoire.

En plus, un pays où l'argent dépensé va vraiment à la population et pas dans les poches du régime ou des militaires, comme à Cuba. Bref, la destination déculpabilisante parfaite et en plus, si chic. Des semaines de photos à montrer à ses collègues !

On ne va pas gâcher tout cela parce qu'on n'est pas à jour de ces vaccins ! Encore moins parce qu'un ou une petite à l'école maternelle du gamin aurait attrapé la rougeole. Et puis, les vaccins vous savez... 40% des Français pensent qu'il y a un complot derrière.

Les autorités costaricaines ont réagi avec une extrême rapidité !

Elles ont immédiatement mis les trois Français en quarantaine et ont déclenché une recherche frénétique dans tout le pays pour retrouver, prévenir et mettre aussi en quarantaine ceux qui ont été en contact avec eux.

Pourquoi ce vent de panique ? D'abord, pour des raisons historiques : ce sont des virus européens qui ont décimés la population indigène dans les années qui ont suivi la découverte de l'Amérique... On parle parfois de 90% de mortalité en quelques années.

Mais plus récemment, il se trouve que les crises vénézuélienne et nicaraguayenne, qui ont envoyé dans les pays de la région des millions de réfugiés, sont aussi des crises sanitaires. On a vu réapparaître des maladies comme la rougeole ou la rubéole.

Le Costa-Rica avait précisément acheté des centaines de milliers de doses de vaccins...

770 000 exactement, l'année dernière. Et la population n'avait pas encore été entièrement vaccinée. Il reste environ une centaine de milliers de doses qu'il va falloir administrer à la population en toute urgence.

Parce que la rougeole tue, surtout des enfants, et surtout dans ces régions où la prévention, notamment vaccinale, est très développée pour pallier les manques sanitaires et hospitaliers d'un pays malgré tout moins développé que le nôtre.

La leçon de cette affaire ? 

Pensez ce que vous voulez de la vaccination, même si - je tiens à le dire - on doit à ces campagnes des millions d'enfants sauvés – mais, je vous en prie, ne mettez pas en danger les enfants des autres dans des pays moins riches que le nôtre.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.