Elle s'appelle Zahra Elham et vient de remporter l'équivalent afghan de The Voice, Afghan star. C'est la 1ère fois en 14 saisons qu'une femme remporte ce concours de chanson extrêmement populaire.

On part en Afghanistan ce matin, pour une émission de télévision : un des programmes les plus regardés et les plus populaires de la télévision afghane : Afghan Star, l'équivalent afghan de The Voice. En clair, un concours de chanson qui, évidemment, n'est pas du goût des religieux locaux qui depuis 14 saisons, protestent.

Notamment parce que les hommes et les femmes s'y mêlent aussi bien au cours des sélections que pendant le concours lui même. Une mixité qui n'a pourtant pas permis la victoire d'une femme : les 13 dernières saisons, ce sont des hommes qui l'ont emporté.

En 2017, une femme est bien arrivé en finale, mais elle a tout de même été battue. Or, cette année, ce weekend même, c'est une jeune femme, Zahra Elham, qui l'a largement emporté. C'est donc historique et elle l'a emporté en chantant avec une voix haut perchée et "râpeuse".

Elle a dédié sa victoire à toutes les Afghanes

« Aujourd'hui », a-t-elle expliqué, « je représente toutes les jeunes Afghanes. Aujourd'hui ce n'est pas Zahra Elham qui l'a emporté, mais toutes la Afghanes ». C'est vrai qu'elle n'est pas tout à fait une pionnière.

La pionnière de la chanson afghane s'appelle Aryana Sayeed. Une superstar en Afghanistan mais qui a dû s'exiler à Londres pour des raisons de sécurité : ses robes affriolantes aux bustiers particulièrement ajustés rendaient fous les religieux et militants islamistes.

D'ailleurs, elle est venue chanter dans Afghan Voice, évidemment. Mais pour arriver au studio, elle a dû se déplacer en convoi blindé entouré d'une armada de gardes sur-armés. Et elle est évidemment repartie pour Londres dès sa prestation achevée.

Des morts dans Afghan star

En 2012, le vainqueur, Navid Fogogh, a évité la mort de justesse : un homme armé l'attendait en embuscade, près de chez lui, à Kaboul. Et en 2016, des militants islamistes radicaux ce sont fait exploser près de la chaîne de télé qui diffuse le show : 7 morts !

Est-ce que la situation a changé ? Oui et non. La chance de l'Afghanistan c'est sa démographie. L'immense majorité de la population a moins de vingt ans et est surtout plus urbaine et évidemment connectée. Ce qui, là aussi, rend fous les religieux.

Quand on demande Zahra Elham, notre vainqueure d'Afghan Star, ses chanteurs et chanteuses préférés, elle cite Justin Bieber, Selena Gomez et Aryana Sayeed. Elle explique aussi que ses parents – père et mère – la soutiennent depuis toujours.

Les Américains négocient avec les Talibans

Eh oui, après plus de 17 ans de guerre contre eux – la plus longue et coûteuse des guerres menée par les Etats-Unis – les américains sont entrés en négociations directes, sans le gouvernement afghan, avec leurs pires ennemis, les Talibans.

Vous me direz que on fait la paix avec ses ennemis et pas ses amis, mais redonner un bout de pouvoir ou le pouvoir aux Talibans, c'est tout de même le signe d'un échec cuisant. Et inquiétant. Qui met d'ailleurs en danger Zahra Elham d'une autre façon :

Elle appartient à la minorité hazara chiite. Alors que l'immense majorité des Afghans est sunnite. Des dizaines des mosquées hazaras ont été visées par des attentats. Des milliers de morts, des dizaines de milliers d'exilés. Rien n'est décidément simple en Afghanistan.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.