Cette polémique est presque une leçon de choses trumpienne. Souvenez-vous, quelques semaines avant d'être intronisé, Donald Trump s'en prenait à un contrat liant la présidence des Etats-Unis à l'avionneur Boeing.

Le but du contrat était de remplacer un Air Force One vieillissant par deux avions flambant neuf et ce pour un total de 4 milliards de dollars ! Une somme qui avait mis en colère Donald Trump qui, à l'époque, il y a un an donc, menaçait de résilier le contrat.

Donald Trump accusait le gouvernement précédent de Barack Obama de gabegie et Boeing de se gaver au passage. Avec lui à la Maison Blanche, on allait voir ce qu'on allait voir : le contribuable américain allait économiser des milliards de dollars

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.