Avec sa mèche bleue, son débit de mitraillette et ses 700 000 abonnés, Rezo est une star de l'Internet en Allemagne. Son sujet ? La musique. Mais ça, c'était avant. Avant une vidéo sur la CDU de 55 minutes vues par... 12 millions d'Allemands. Panique au parti d'Angela Merkel !

Rezo, youtubeur (Capture d'écran : https://www.youtube.com/watch?v=4Y1lZQsyuSQ)
Rezo, youtubeur (Capture d'écran : https://www.youtube.com/watch?v=4Y1lZQsyuSQ)

Direction l'Allemagne ce matin, à la rencontre d'un youtubeur de 26 ans à la mèche bleue, la casquette vissée sur le crâne, le débit de voix « grave » rapide. Bref, un jeune Youtubeur comme le monde et la France en connaissent.

Celui-là s'appelle Rezo et sa spécialité c'est de commenter les dernières sorties musicales : Il a 700 000 abonnés tout de même Rezo. C'est donc une star de l'Internet allemand.

Mais voilà, la semaine dernière Rezo a mis en ligne 55 minutes sur le programme de la Groko, la Grösse Koalition allemande du SPD et de la CDU. En clair, Rezo se lance en politique et s'en prend avant tout à la CDU d'Angela Merkel et ça donne ça :  Grosso modo,  toute l'opinion de Rezo tient dans ce « fuck » final : il n'a pas aimé le programme de la CDU.

Mais je ne voudrais laisser croire que ce jeune homme passe 55 minutes à dire des grossièretés ! Au contraire, à la fin de sa vidéo, il met plus de 12 pages de bibliographies et de références. Il a bossé et son analyse est brillante, drôle et surtout implacable.

C'est si vrai qu'en quelques jours, cette vidéo a été vu plus de 12 millions de fois sur YouTube ! Et il a même réussi a semer la panique à la CDU...

La CDU tétanisée

Non, la CDU d'Angela Merkel n'a pas de problèmes avec la critique, elle ne sait pas simplement pas comment y répondre : ils ont pensé un temps à mettre en ligne une vidéo de réponse.

Eh puis non : vous imaginez le résultat ? Entre le ridicule et le soporifique. D'autant que Rezo est très malin : il prend à témoin les jeunes en leur disant de se mobiliser politiquement « sinon, ce sont les retraités qui vont décider de notre avenir ».

Or, c'est un thème très sensible en Allemagne, où un gros tiers des électeurs ont plus de 65 ans et où la jeunesse – dans ce pays vieillissant – pèse de moins en moins lourd et à l'impression de passer son temps à se battre contre l'infantilisation.

Donc, la CDU a décidé de ne rien faire, le quotidien Bild y voit une « capitulation » et Rezo est devenue une star des commentateurs politiques en Allemagne, une sorte de Thomas Legrand aux cheveux bleus et la CDU a perdu des plumes aux Européennes.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.