En lisant cet article du quotidien espagnol El País je suis resté bouche bée... Ça commence par un titre : « l'enfant loup a froid dans le monde des hommes ».

Anthony Bellanger réagit à un article du quotidien espagnol "El País" : « l'enfant loup a froid dans le monde des hommes »
Anthony Bellanger réagit à un article du quotidien espagnol "El País" : « l'enfant loup a froid dans le monde des hommes » © Getty / Ramn Carretero / EyeEm

D'abord il a un nom ce « mowgli de la Sierra Morana » comme l'appelle El País : Marcos Rogriguez Pantoja. Un âge aussi : il a aujourd'hui 71 ans et il vit dans une toute petite maison de Rante, un hameau de la province d'Ourense en Galice, dans le nord du pays.

Mais son histoire a commencé en Andalousie où il a été retrouvé à l'âge de 19 ans par la Guardia Civil alors qu'il vivait dans une grotte depuis l'âge de 7 ans entouré d'animaux sauvages. C'est simple, il ne se redressait jamais et ne parlait plus mais grognait !

Il avait été abandonné enfant dans les montagnes d'Andalousie, puis a survécu seul pendant 12 ans à l'écart et notamment en étant adopté par une portée de louveteaux.

A l'époque, son histoire avait bouleversé toute l'Espagne qui se trouvait bien arriérée. Quant à Marcos, il a été, sa vie durant, battu, méprisé, exploité par des voisins, des patrons qui l'ont souvent fait travailler sans le payer ou le déclarer. Un cauchemar.

Lui de son côté ne s'est jamais vraiment intégré au monde des hommes et continue de défendre avec une passion quasi instinctive la nature et la faune sauvage. On a bien essayé de le remettre en contact de loups, mais aujourd'hui, ils ne s'approchent plus.

Une histoire qui se termine très mal...

On peut même descendre plus bas encore : Marcos Rodriguez Pantoja a donc 71 ans et vit avec le minimum vieillesse espagnol, c'est à dire quelques centaines d'euros. Il est toujours incapable de parler de politique ou de foot, ce qui l'isole toujours autant !

Mais je ne vais pas vous laissez sur une note aussi triste ! Depuis les années 50, l'Espagne a tout de même gagné en solidarité. D'abord, ses voisins se sont mobilisés pour qu'il n'ait plus froid l'hiver : ils se sont cotisé pour lui isoler sa bicoque et lui acheter un radiateur. Il a fallu attendre les années 2000 pour qu'un premier livre paraisse, puis qu'un documentaire soit réalisé, Entre les loups, en 2010. Il faut savoir qu'il est un des seuls cas vraiment documenté d'enfant loup.

Mieux encore : il est vivant et en pleine forme ! Du coup, il y a quelques mois, une association de défense de la nature, Amig@s de los Arboles a eu l'idée de lui faire rencontrer des écoliers de son coin. Les enfants adorent, vous l'imaginez bien !

Après tout, il est à lui tout seul, un conte vivant Marcos, et il qui s'est donc, sur le tard, réconcilié avec l'Humanité. Dernière chose : il trouve inutilement violents le Petit chaperon rouge ou les Trois petits cochons et déteste les chasseurs. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.