Elle est fraîchement diplômée de l’école de Quantico dans l’état de Virginie où s’entraînent les officiers d’infanterie des Marines américains.

Les Marines sont en première ligne sur le terrain. Autant vous dire que ce cours d’entraînement n’est pas à la portée de tout le monde ! On commence par exemple par un test d’endurance, avec un parcours d’obstacle avec 40 kilos de matériel sur le dos et tout cela pendant 14 heures ou d’autres réjouissances comme celle d’enlever tous ses vêtements, ses armes et ses munitions, sous l’eau en moins de 10 secondes. Le stage dure 13 semaines.

Cette femme est la première à être aller au bout. Vingt sept autres avant elle avaient échoué. Tout cela lui a valu les félicitations du général Robert Neller, actuel commandant du Corps des marines américains.

Aucun favoritisme envers les femmes dans le recrutement, et c’est notamment pour cette raison qu’on souligne la performance de cette première officier d’infanterie marine, cette femme dont l’identité reste secrète a été sélectionnée selon les mêmes critères que les hommes.

Et tout cela a lieu dans le corps d’armée probablement le plus hostile jusqu’ici à l’intégration de femmes officiers dans ses rangs, et alors que des études ont même tenté de démontrer que les sections masculines étaient plus performantes que celles qui intégraient les deux sexes.

Les Marines ont aussi méprisé la réussite de deux femmes titulaires du brevet des Rangers, les forces spéciales de l’armée de terre, en précisant qu’elle n’avaient pas été soumises aux mêmes tests d’aptitude physique. Même sur le plan politique, il y a peu de temps, une femme dans l’élite militaire, ça ne passait pas, notamment pour Ted Cruz, le candidat à la primaire républicaine. Mais Ted Cruz n’est pas devenu président, et l’on trouve sur ce thème peut être le seul point commun entre Trump et Obama…Trump n’a aucune intention de remettre en question l’ouverture aux femmes par le Pentagone en 2015 de tous les postes militaires.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.