L'Italie s'est placée sour le signe de la primevère pour sa campagne vaccinale contre la Covid19. Symbole de la renaissance après l'hiver rude de la maladie.

En Italie, la campagne de vaccination contre la Covid19 rime avec… primevère, comme la petite fleur des jardinières de votre grand-mère ! En novembre, alors que se précisait déjà l’arrivée d’un ou plusieurs vaccins, le Haut-commissaire italien chargé de l’épidémie, Domenico Arcuri, a eu une idée : 

Il s’est dit que cette étape qui allait mettre fin au cauchemar de l’Italie et du monde, ne pouvait avoir lieu uniquement dans les espaces lugubres des hôpitaux, des casernes et des gymnases. Après tout, l’Italie c’est le « bel paese » et le lieu de la Renaissance !

Il a donc fait appel à un célèbre architecte, Stefano Boeni, et l’a chargé d’enchanter ce moment de responsabilité civique. Il fallait donner à cette campagne de vaccination, qui commence à peine, un peu de joie, de beauté et de convivialité…

Marguerite ? Edelweiss ? Non, "primola" !

Un peu de patience ! L’architecte s’est mis au travail. Rapidement, l’idée est venue se symboliser cette campagne avec une fleur. Mais quelle fleur ?

La marguerite ? Impossible, c’était l’emblème d’un défunt parti de gauche. L’edelweiss ? Non plus, c’est celui de la Ligue de Mateo Salvini, le tournesol ? Sa couleur jaune rappelle les étoiles jaunes du Mouvement 5 étoiles.

Enfin, c’est la primevère qui s’est imposée ! Pas de connotations partisanes et surtout, la « primola » - comme on dit en italien – est la 1ère à fleurir au sortir de l’hiver. Un symbole parfait pour un vaccin qui va nous sortir de l’hiver de la pandémie.

1500 pavillons sur toutes les places du pays

Imaginez des pavillons disposés sur toutes les places du pays et où les Italiens pourront se faire vacciner : 1500 pavillons ont été commandés et pour coller au thème de la primevère, ils seront ronds et une énorme primevère rose fuchsia y sera imprimée

Le tout sera fait de bois et de tissus imperméables et biodégradables. Et le slogan est déjà trouvé : « l’Italie renait comme une fleur ».

Pour les plus petites villes, ce seront des tentes siglées « primola » et l’architecte à même imaginé des pins en forme de primevère pour les heureux vaccinés. Et bien sûr, il y a le clip pour accompagner ce moment « flower power » :

C’est l’Italie et on polémique là-bas autant qu’en France ! Il y a ce député européen qui parle de « barnum » ou encore cet économiste qui explique qu’il veut le vaccin et pas une fleur. Mais globalement, l’initiative est plutôt bien accueillie.

Il faut dire que l’Italie, avec ses 72 000 morts, reste le pays d’Europe le plus martyrisé par la Covid19. Nos voisins sont reconfinés depuis la veille de Noël et jusqu’au 6 janvier. Ce vaccin est donc plus qu’une lueur d’espoir, c’est une renaissance. Comme la « primola », la primevère printanière…