Un édito du quotidien britannique, le Guardian résume parfaitement ce qu'il faut penser et savoir de la 70e Assemblée générale de l'ONU

« Le plus grand show politique sur terre », on peut même ajouter le plus grand show géopolitique sur terre.

Quelle autre occasion a-t-on de rassembler 150 chefs d'État et de gouvernements ? Et le Guardian ajoute : show est un mot parfaitement choisi : « Lorsque les présidents et les premiers ministres montent à la célèbre tribune de marbre vert, c'est du théâtre. Un show des puissants particulièrement palpitant cette année : pour la première fois depuis 10 ans, Vladimir Poutine est du voyage ».

Mais, en fait, on l'oublie vite, chaque Assemblée générale à sa star : il a quelques années, on attendait les fanfaronnades du président iranien, Ahmadinejad. En 2013, le premier contact américano-iranien a eu lieu lors de cette assemblée générale dans une voiture.

Et le simple fait que Raúl Castro et Obama se retrouvent cette année dans les couloirs fait frémir tout l'ONU. C'est aussi le lieu de tous les ridicules : un exemple ? Hier le président Zimbabwéen Mugabe, 91 ans, a assuré à la tribune : «Nous ne sommes pas gays ».

Il n'y a pas d'âge pour faire trembler la Ndrangheta

C'est la mafia calabraise. Une des pires et une des plus violentes et surtout, une des plus secrètes. La police et la justice italiennes s'y cassent les dents depuis toujours.

Mais cette fois-ci, les autorités italiennes peuvent compter sur un témoin exceptionnel qui, depuis quelques jours, ne cesse de parler et de remplir procès-verbal sur procès-verbal, donnant tous les noms, tous les détails, toutes les ficelles.

Et ce témoin exceptionnel, que la justice appelle Nicola, est âgé de… onze ans. Vous avez bien entendu : Nicola vient à peine de sortir de l'école primaire.

Comment sait-il tout sur la mafia calabraise ? Il sait tout et plus encore, parce qu'il est le fils d'un chef mafieux, Gregorio Malvaso, emprisonné il y a six mois. Il dit tout parce que lui, sa mère et ses deux frères ont décidé de se mettre à table pour assurer leur avenir. Mais plus encore que ses frères, Nicola sait tout parce que son père avait commencé à l'entraîner pour prendre à terme sa succession. A onze ans, il était déjà un « picciotto d'honore », pas un homme d'honneur mais un « gosse d'honneur », si vous voulez.

Et comme tel, il assistait à toutes les réunions de mafieux, il traînait avec son père dans tous les rendez-vous et savait même déjà se servir d'une arme à feu ou encore emballer des paquets de drogue.

Il a, par exemple, pu confirmer le nom d'autres chefs de la Ndrangheta. Ou des crimes de sang. Il a même tout simplement donné son portable de gamin à la police, portable que son père utilisait de temps en temps pour régler ses affaires.

Je vous rassure, la mère, Nicola et ses deux frères vivent au secret depuis quatre mois. La police les protège. Ce qui est par contre certain, c'est que Nicola devra témoigner devant une cour d'assises spéciale au procès de son père pour confirmer ses pages et ses pages de témoignages accablants. Quarante_huit mafieux calabrais ont été arrêtés ces derniers jours. Il aura alors 12 ou 13 ans. On n'est jamais trahi que par les siens.

La police italienne, sur les traces de la ndrangheta...
La police italienne, sur les traces de la ndrangheta... © MATTEO BAZZI/epa/Corbis
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.