Les Indiens, Pakistanais, Bengladais travaillent très bien pour eux ! Pourquoi s’ennuyer à venir pointer ?

Travailleurs du bâtiment pakistanais jouent au cricket pendant une pause de travail sur un chantier de construction, le 3 décembre 2007 à Dubaï, Émirats Arabes Unis
Travailleurs du bâtiment pakistanais jouent au cricket pendant une pause de travail sur un chantier de construction, le 3 décembre 2007 à Dubaï, Émirats Arabes Unis © Getty / Chris Jackson

Tournée d'inspection avec l'émir aux Emirats Arabes Unis. 

C'est une idée de cheikh Mohamed Bin Rashid Al Maktoum, vice-président de cette fédération de sept émirats et émir de Dubaï : visiter à l'improviste, comme ça au débotté, les fonctionnaires de son émirat.

Et pour que la visite soit encore plus intéressante, il choisit de s'y rendre dimanche à la première heure, le dimanche étant en pays musulman l'équivalent du lundi chez nous. Les caméras sont là et suivent l'émir.

Et là, rien. Ou plutôt personne.

Une vidéo qui circule sur le net, montrant le cheikh Mohamed en djellaba d'apparat se baladant dans des bureaux désespérément vides : pas une âme, personne :

Son Altesse passe entre les fauteuils, ouvre un agenda, l'air de rien et puis s'en va, le visage fermé. En clair, les fonctionnaires de l'émirat n'ont pas jugés utiles de se présenter à l'heure à leur travail et Son Altesse n'a pas apprécié la plaisanterie.

On ne plaisante pas avec Mohamed Bin Rashid Al Maktoum. Hier, on a appris dans la soirée que neuf hauts fonctionnaires dubaïotes ont été mis d'office à la retraite. Avec courtoisie mais fermeté, on les a remerciés pour les précieux services rendus à leur pays.

Officiellement, il s'agit de faire monter une nouvelle génération de fonctionnaires. Officieusement, bien sûr, on ne parle plus que de cela à Dubaï. En fait, tous ceux qui étaient censés travailler dans les bureaux visités ont été virés sans délai.

C'est assez injuste en fait, je vais essayer de vous expliquer. Les Emirats Arabes Unis, on le sait, sont des éponges à pétrole et à gaz. C'est simple, ces micros monarchies sont deux fois plus riches que l'Egypte pour une population 100 fois plus petite.

Ça fait beaucoup d'argent pour très peu de monde : la conséquence est très simple à comprendre : les Dubaïotes sont des enfants pourris gâtés. Maisons gratuites, éducation gratuite, santé gratuite, voiture quasi gratuite, essence gratuite... Tout gratuit !

En plus, 90% des 9 millions d'Emiratis sont des étrangers ! Là-bas, les étrangers ne volent pas le pain des Emiratis : ils le produisent, l'emballent, le vendent et le ramènent à la maison. Comment dans ces conditions mobiliser les forces vives d'une nation de loukoums ?

Foule de travailleurs migrants dans des lits superposés le 19 Juillet 2008 à Old Dubaï, Émirats Arabes Unis. Les travailleurs vivent et travaillent sans droits adéquats dans des conditions difficiles dans les camps de travail.
Foule de travailleurs migrants dans des lits superposés le 19 Juillet 2008 à Old Dubaï, Émirats Arabes Unis. Les travailleurs vivent et travaillent sans droits adéquats dans des conditions difficiles dans les camps de travail. © Getty / Ghaith Abdul Ahad

Une revue de presse moyen orientale

En commençant par un article étonnant en une du quotidien égyptien Al Ahram. L'Assemblée nationale égyptienne a adopté hier une loi qualifiée d'historique qui facilitera la construction et la restauration d'Eglises dans le pays.

Une loi qui a d'ailleurs été approuvée par les trois Eglises présentes en Egypte, la Copte, la Catholique et l'Anglicane. Une loi qui est présentée comme une tentative officielle visant à bâtir un pont entre Chrétiens et Musulmans afin de renforcer l'unité nationale.

En Turquie, c'est la photo d'une femme policière coiffée d'un voile islamique qui fait la une du quotidien turc Hürriyet. Tout simplement parce que c'est la première fois dans l'histoire du pays que des officiers de police femme sont autorisées à en porter un.

Pour tout dire, c'est aussitôt autorisé, aussitôt porté : le décret autorisant les femmes policière turques à porter le voile en service est paru le 27 août. Les premières à l'arborer ont été vues le 30, hier, lors des fêtes de la Victoire. Erdogan l'a voulu, Erdogan l'a eu.

Enfin, la crise des réfugiés a des conséquences inattendues au Liban et c'est un article du quotidien francophone L'Orient-Le Jour qui le souligne : l'arrivée de près de 2 millions de réfugiés au pays du cèdre a entraîné la naissance de dizaines de milliers d'enfants.

Une réalité qui laisse totalement démunies les autorités libanaises, mais aussi les agences de l'ONU et les ONG qui avaient pensé à tous sauf à installer des nurseries, des garderies, des maternelles, bref... à s'occuper de tant de bébés d'un coup !

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.