Il s'agit d'un clip de trois minutes payé par Zain, un opérateur de téléphonie Koweitien. Il est sorti sur tous les écrans de télévision du monde arabe vendredi dernier.

Capture écran du clip
Capture écran du clip © Zain

Vendredi, premier jour du ramadan. Et depuis, il est devenu viral. Pour une simple et excellente raison : ce clip met en scène un terroriste islamiste qui d'abord prépare sa ceinture d'explosif et que l'on suit ensuite dans un bus, puis dans la rue : bref, on suit pas à pas son parcours de kamikaze.

Et pendant qu'il marche, il est suivi par ceux et celles qui vont être ses victimes et qui essaie de la convaincre de ne pas se faire sauter au nom de Dieu. Apparaissent aussi dans ce clip de vrais rescapés musulmans d'attentats de l'Etat islamique ou d'Al Qaida.

Un clip chanté contre le terrorisme

Jusque là, il pourrait s'agit d'un banal clip contre le terrorisme comme il y en a beaucoup sur les chaînes de télés arabes. Sauf que celui-ci a de particulier qu'il est entièrement chanté. Du terroriste aux victimes, tout le monde chante. Le terroriste dit la fameuse incantation : Allah Akbar, « Dieu est plus grand » et les victimes répondent : « il est plus grand que ceux qui se cachent, que ceux qui obéissent sans réfléchir, que ceux qui nous trahissent ». Bref, il est plus grand que les terroristes qui osent profaner son nom.

Un clip pour choquer

Cette mise en chanson du terrorisme a choqué, mais c'était le but. Cela va même plus loin. Les réalisateurs de ce clip ont, en fait, repris tous les codes de la chanson typique du ramadan. Là, il faut expliquer. Pendant le ramadan, dans le monde arabe, les audiences télés explosent.

C'est le moment où, en famille, on regarde des séries Egyptiennes, Libanaises, Turques, spécialement créées pour cette occasion. C'est aussi le moment des finales des radios crochets télévisés Arabes, du type The Voice. J'en avais déjà parlé.

Chanté par une star

Or les créateurs de ce clip n'ont pas seulement imaginé un petit film de 3 minutes en chanson autour d'un thème particulièrement sensible, ils ont demandé à un des chanteurs les plus célèbres du Golfe, l'Emirati Hussein Al Jassmi, d'en être la vedette.

Le mélange des genres est donc total, mais il est redoutablement efficace pour faire passer d'une façon populaire et massive le message qui est celui du ramadan, c'est à dire un message de paix et de concorde, alors que l'on parle d'un terroriste qui veut se faire sauter au milieu de la foule ! Ce que dit le chanteur Emirati, c'est : « faisons exploser le mensonge avec la vérité, la haine avec l'amour » et le tout chanté avec un sourire impeccable.

Alors évidemment les critiques insistent sur la forme qu'il trouvent scandaleuse : les images impeccables, la mise en scène léchée, la chansonnette entêtante alors que la réalité est évidemment autrement cruelle.

Il y a des critiques aussi sur le fond, dans toute la presse arabe, notamment sur la représentation du terroriste qui est presque « héroïsé » même si à la fin, il se rend aux arguments des victimes et ne se fait pas exploser.

Mais, en fait, la balance penche du côté de ceux qui ont été touché par ce clip, par son message simpliste, peut-être, mais efficace. Il suffit de regarder le compteur internet : il a déjà été vu 3 millions de fois. Sans parler évidemment de diffusion télé.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.