Au delà des questions posées par l'actualité, la crise grecque et le rôle de l'axe franco-allemand , 3 étudiants strasbourgeois interpellent Daniel Cohn-Bendit sur la crise institutionnelle de l'Europe, la campagne présidentielle et l'engagement en politique. Arthur Capronnier, 19 ans, étudiant en médecine, Jean-Marie Tardy 22 ans, en école de commerce et Boris Morenas 19 ans dissertent à batons rompus dans l'enceinte du Parlement Européen, à deux pas de l'hémicycle.

Daniel Cohn-Bendit
Daniel Cohn-Bendit © Radio France / CDEVILLERS

Arthur souhaite sortir un instant du champ économique qui monopolise l'attention depuis des semaines. Les vieux débats autour de l'Europe politique et l'Europe économique ont ils atteint leurs points de non retour ?

Arthur se demande si ce parlement dans lequel se déroule cette rencontre existera encore dans quelques mois.

La réponse de Daniel Cohn-Bendit dans la vidéo du IN

Dans la vidéo du OFF, la carte postale en image, des préparatifs de l'émission Place Kleber au studio du Parlement Européen.

Et le debrief de l'émission... Daniel Cohn-Bendit se désintéresse de la campagne présidentielle et se concentre sur la crise européenne.

Dans la version audio/radio à podcaster ou écouter en streaming, Daniel Cohn-Bendit explique pour quelles raisons il juge la vie parlementaire européenne plus passionnante. Les enjeux sont plus proches de la réalité de terrain. Dans une Assemblée Nationale quelle qu'elle soit, il est plus souvent question d'arythmétique politicienne que de réflexions concrètes.

L'équipe

Mots-clés :

(ré)écouter Les jeunes dans la présidentielle Voir plus


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.