Pourquoi y renoncer ? Par ces mots, Hervé Morin fait un pas de plus vers la candidature à l'élection présidentielle (la vidéo)

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une annonce officielle, il n'y a aucune ambiguité dans le propos.

Hervé Morin
Hervé Morin © Radio France / cdevillers

Mais durant les entretiens, le thème de la probable candidature d'Hervé Morin n'est pas l'élément phare qui retient l'attention de Lili-Jeanne Barcilon, 20 ans, étudiante en Histoire, Martin Daniel, 24 ans, salarié d'une start up, et Charles Mollet 23 ans, étudiant en droit, plus soucieux de définir la ligne directrice du Nouveau Centre.

Conséquence, les questions des trois jeunes interviewers de la semaine portent sur le projet, les différences avec l'UMP, et le Modem, l'opportunité d'une candidature de centre droit. Comment exister au milieu des autres formations centristes ?

Martin, Lili et Charles
Martin, Lili et Charles © Radio France / cdevillers

Hervé Morin manifeste son envie de représenter une alternative. Il décoche des flèches à la gauche, au Modem et à l'UMP, regrette que le Nouveau Centre n'ait jamais disposé d'une force au Parlement susceptible de contester les projets du gouvernement qu'il ne cautionnait pas.

Hervé Morin répond aux questions de Lili, Charles et Martin
Hervé Morin répond aux questions de Lili, Charles et Martin © Radio France / cdevillers

L'entretien va porter sur l'économie, un débat s'instaure pour définir la crise morale, Charles en a marre de la com politique, critique la faiblesse du programme pour l'Education. Hervé Morin n'est pas d'accord. L'école est sa priorité.

Dans la video du In, à batons rompus, réflexion sur le Nouveau Centre et ses projets.

Dans le Off, les coulisses de l'échange et le debrief. Pour Hervé Morin, ces jeunes sont "pires que les journalistes professionnels", petite phrase prononcée avec le sourire, épilogue d'un échange vif et courtois !

Lili, Martin, Charles et Hervé Morin
Lili, Martin, Charles et Hervé Morin © Radio France / cdevillers
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Les jeunes dans la présidentielle Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.