Vingt-deux ans après sa première diffusion, la réapparition de la série XFILES sur les écrans américains, dans un monde où les théories complotistes ont depuis gagné un terrain considérable, met en évidence la puissance de la fiction dans l’imprégnation des esprits

Il semble évident qu’à mesure que les observateurs du monde prennent conscience du potentiel danger des théories complotistes, ils ressentent le besoin de les mieux comprendre. D’où la profusion de reportages - télé ou papier - , documentaires télévisés, web-séries sur Internet, mais aussi de productions plus savantes issues des sciences humaines, qui tentent de définir les origines et les conséquences de cet engouement pour les explications simples à la complexité du monde.

Et voici que, dans ce contexte, lundi dernier, s’est produite une résurrection, de celle qu’on ne peut ignorer, quand on s’intéresse à ces sujets qui tournent autour de la croyance et de ses mécanismes, car il s’agit au fond de l’archétype du genre. En effet, après 14 ans d’interruption, la diffusion d’une nouvelle saison de la série X-Files vient de débuter aux Etats-Unis.

Quel est le lien entre cette série-culte de science-fiction et les théoriciens du complot ?

Un lien très fort, en fait, un lien à multiples brins de surcroît car, à y regarder de près, toutes les lignes de force du complotisme contemporain sont directement inspirées par les thématiques qui font l’essence de la série.

=> En premier lieu le gimmick d’ouverture, cette sentence qui s’affiche en lettres capitales à la fin du générique : THE TRUTH IS OUT THERELA VÉRITÉ EST AILLEURS … Cet aphorisme, c’est le cœur du système de pensée complotiste. Le DOUTE… vis-à-vis d’une vérité dite « OFFICIELLE ».

La culture du complot aux États-Unis s'est structurée depuis au moins la révolution américaine : il ne faut pas oublier que contrairement à ce qui s'est déroulé en Angleterre et en France, la révolution américaine s'est construite aussi contre un pouvoir législatif. Ce n'est pas seulement le Roi qui conspire contre le peuple : ce sont aussi les élus, les représentants qui sont soupçonnés d'ourdir une conspiration fiscale contre le citoyen américain. Cela enracine profondément une constante méfiance à l'endroit du pouvoir central

=> Et en second lieu, il est saisissant de constater que deux idées filles de cette méfiance fondatrice qui constituent les lignes de force de la série à succès sont les mêmes qui irriguent sytématiquement les théories conspirationnistes :

a) "ON" nous men t. Autrement dit les grands médias, le gouvernement, les services publics, tous conspirent à nous abreuver de mensonges. Et tout cela pour cacher quoi ? L'existence d'une menace sur l'espèce humaine.

b) Nous ne sommes pas seuls dans l'Univers. Le vrai pouvoir est aux mains d'être supérieurs , fruits de l'hybridation d'humains et d'extra-terrestres. Si dans les fictions populaires comme X-Files c'est bien à des "aliens" qu'est imputée la menace, cet axe narratif va se retrouver décliné sous de multiples autres formes dans les théories complotistes, mais en conservant l'ingrédient essentiel : un petit groupe de dominants cherche à asservir voire éliminer la masse des humains.

On est moins là dans le divertissement et la recherche du profit commercial que dans la manipulation populiste à objectif politique : L' élite malfaisante est alors constituée, selon les cas, de francs-maçons, de crypto-communistes, de sionistes, de représentants des labos pharmaceutiques… qui ensemble ou séparément préparent le nouvel ordre mondial.

L’imprégnation culturelle d’un vaste public par la fiction télévisée dont la diffusion s’est étalée sur près de vingt ans à travers le monde (première diff° américaine 1993 – dernière diff° française 2009) a en quelque sorte préparé le terrain à la propagation d’un message plus politique via Internet.

Que l’histoire des idées et leur propagation soit étroitement liée aux outils de diffusion n’est pas un phénomène nouveau, comme l’analyse l'anthropologue Pierre Lagrange :

Un outil comme Internet a totalement transformé ce genre de sujet ! Avant il fallait faire partie de petits réseaux qui publiaient des fanzines et qui étaient invisibles : ils n’avaient pas accès aux grands médias qui étaient eux-mêmes en nombre très réduits. Aujourd’hui on assiste à une refonte totale des hiérarchies sociales et culturelles avec l’apparition de cet outil : Internet, c’est le milieu des années 90, c’est le moment où la série X-Files apparaît, et c’est le moment où l’on va voir tout une série de discours complotistes se développer, avec une audience sans précédent.

Voilà comment, le cocktail Imagination + Technologie + Crédulité fait en quelque sorte de X Files la « mer » des histoires… de complots.

@ Anne Brunel Les Légendes du Web in Secrets d'Infos du vendredi 29 janvier 2016

Les liens

X-Files : comprendre l’intrigue mythologique En à peine cinq minutes, lemonde.fr propose, sous la forme d'une animation, un résumé de l'arc mythologique de la fameuse série de science fiction X-Files.

Imaginaires du complot, rencontre BPI Début janvier 2016 se déroulait à la BPI - bibliothèque publique d'Information - du centre Pompidou une rencontre sur le thème "Imaginaires du complot". Elle réunissait l'anthropologue Pierre Lagrange, spécialiste des ufologues et le docteur en Sciences politiques Julien Giry, spécialiste du conspirationnisme dans la culture politique et populaire américaine.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.