En lisant, en écrivant , cela pourrait être le titre de l’émission, c’est celui d’un livre de Julien Gracq lu et aimé par Marie Billetdoux. Pour écrire son dernier roman En s’agenouillant publié chez Stock, elle a lu la correspondance de Paul Valéry et André Gide, publiée chez Gallimard, ainsi que la biographie de Paul Valéry, rédigée par l’écrivain et scénariste Benoît Peeters. Ce dernier a récemment publié chez Flammarion Trois ans avec Derrida dans lequel il raconte comment il a écrit la biographie de Jacques Derrida et, entre autres, comment il a été fasciné par le livre de correspondances de Marie Billetdoux C’est encore moi qui vous écris publié chez Stock en 2010.

Les livres cités pendant l’émission :

C’est d’une phrase tirée d’une lettre d’André Gide à Paul Valéry, qu’est née l’idée du dernier livre de Marie Billetdoux En s’agenouillant. Pendant son travail d’écriture, elle découvre la biographie que Benoît Peeters a consacré à Paul Valéry , « une biographie où l’auteur prend parti, un très beau travail sur le travail de l’écrivain, sur son fardeau » (ce livre est actuellement épuisé).

Benoît Peeters cite alors les premiers livres de Paul Valéry, La soirée avec monsieur Teste , L’introduction à la méthode de Léonard de Vinci . Puis après des années où il n’écrit plus rien, vient le succès avec La jeune Parque , des essais sur Stéphane de Mallarmé, sur Degas….puis Le jounal de Catherine Pozzi.

La discussion reprend sur le précédent livre de Marie Billetdoux , C’est encore moi qui vous écris . Pour Benoît Peeters, biographe, Marie Billetdoux a inventé avec ce livre (publication de toute sa correspondance et autres écrits, petits mots, analyses médicales, poèmes, articles de presse), un genre littéraire nouveau, ni une bio, ni une enquête, ni un roman épistolaire, ni vraiment une biographie….un genre nouveau.

Ils abordent alors le livre de Julien Gracq En lisant en écrivant , dont Benoît Peeters lit un extrait.

Parmi les livres fondateurs de Marie Billetdoux, elle nous cite, contrainte et forcée, car il y en a tant d’autres, un livre de Colette La vagabonde , et celui de Muriel Cerf L’antivoyage , dont elle nous lit un extrait.

La chronique de Raphaëlle Rerolle :

Dans ma peau , le tome 1 de l’Autobiographie de Doris Lessing , paru chez Albin Michel en 2007 (manque provisoirement en poche au Livre de Poche.)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.