Couverture de "L'urgence et la patience" de Jean-Philippe Toussaint et de "Coment parler des lieux où l'on n'a aps été" de Pierr
Couverture de "L'urgence et la patience" de Jean-Philippe Toussaint et de "Coment parler des lieux où l'on n'a aps été" de Pierr © radio-france

Les liaisons heureuses de Jean Philippe Toussaint et Pierre Bayard

Une rencontre entre deux écrivains qui se lisent et s’admirent.

Comment devient-on lecteur puis écrivain, grâce à qui et grâce à quels livres ? Ce sont lesLiaisons heureuses . Lire, écrire, vivre, est-ce la même chose ? .La réponse de deux grands écrivains.

Jean Philippe Toussaint vient de publier L'urgence et la patience aux éditions de Minuit, une autobiographie à travers ses livres, ceux qu’il a lu et ceux qu’il a écrit.

Il a choisi Pierre Bayard , critique littéraire, psychanalyste. L’auteur du célèbreComment parler des livres que l’on n’a pas lu, récidive avec Comment parler des lieux où l’on n’ a pas été , également édité aux éditions de Minuit

Les livres cités pendant l'émission :

Jean-Philippe Toussaint a découvert Pierre Bayard avec un de ses anciens livres Qui a tué Roger Ackroyd ? et Comment parler des livres que l'on a pas lus ?

Le nouveau livre de PierreBayardComment parler des lieux où l'on n'a pas été, traite de la façon dont on peut en littérature faire des descriptions de lieux sans y avoir jamais mis les pieds : On y apprend que Marco Polo ne serait jamais allé en Chine (il cite à l'appui les travaux de la sinologue britannique FrancesWood ). Idem pour EdouardGlissant qui a écrit son livre sur l'Ile de Pâques La boudeuse à l'Ile de Pâques , en laissant sa femme faire le voyage et en s'appuyant sur son récit à elle, ses photos. Nos invités abordent le thème de l'imposture et du "mensonge " en littérature : ils évoquent le livre de MargaretMead , sur la vie sexuelle soit-disant débridée des habitants de l'ïle Samoa, qui tirait ses informations d'informatrices à l'imagination surtout..;débridée….ou encore celui de BlaiseCendrars , l'auteur du Transsibérien et qui n'est jamais monté à bord de ce train. On a découvert 50 ans après que JohnSteinbeck aussi dans Voyage avec Charley, aurait "imaginé" "embelli" la réalité de ce voyage avec son chien pour seul compagnon (sa femme aurait aussi été du voyage en réalité…..). Mais en littérature, la vérité est-elle plus importante que la vérité romanesque et poétique ? PierreBayard évoque avec l'exemple d'un des livres de NinaBerberova où le narrateur cherche à séduire une femme en lui parlant de la ville de Chicago, ville où il n'est jamais allé, la métaphore du pays intérieur, terme d'ailleurs que Freud aurait proposé pour parler de l'inconscient……

Après avoir entendu PhilippeDjian lire un extrait de son livre Ardoise , Jean-Philippe Toussaint parle des livres qui comptent pour lui : Ardoise donc, de Philippe Djian, mais aussi Bric et broc d'Olivier Rolin , Ecrire de MargueriteDuras ou En lisant et en écrivant de JulienGracq .

Dans L'urgence et la patience , Jean -PhilippeToussaint raconte le moment où il lu Crime et châtiment de Dostoïevski . Une révélation et un détonateur : deux mois après l'avoir lu, il se met à écrire. Il découvre la puissance de la littérature : les personnages ne sont alors plus abstrait, il vit auprès d'eux, il ressent leurs émotions…il découvre qu'il est possible grâce à la littérature d'exprimer ses pulsions secrètes, invisibles… Après viendront d'autres découvertes à travers les œuvres des auteurs comme José Luis Borges, Vladimir Nabokov, Marcel Proust. Il nous lit un extrait de Crime et châtiment . Il nous parle aussi de sa passion pour SamuelBeckett , dont on entend JérômeLindon nous parler dans une archive datant de 1969 à l'occasion de la remise du prix Nobel de littérature à Beckett.

Pierre Bayard quant à lui évoque parmi les écrivains qui comptent, Borges , Laurence Sterne , ceux du mouvement de l'Oulipo , car ils inventent des formes : pour lui le rythme est le plus important.

La chronique de Raphaëlle Rerolle du journal Le Monde :

Tristano meurt d'Antonio Tabucchi, paru chez Gallimard en 2004.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.