Fille d'un chef d'entreprise italien et d'une sculpteur espagnole et anglo-indienne, Teresa Cremisi est élevée en français, et suit ses études au pensionnat catholique français de Notre-Dame de Sion d'Alexandrie. Elle doit quitter avec sa famille l'Égype après la crise du canal de Suez en 1956 pour s'installer à Milan. Elle entre au lycée Marcelline et obtient un diplôme de langue et littérature étrangères à l'Université Bocconi. Débutant comme lexicographe pour les dictionnaires des éditions Garzanti à Milan, entre 1963 et 1966, elle devient tour à tour responsable du département scolaire (1966-72), directrice de fabrication (1972-79), directrice littéraire (1979-85), puis codirectrice générale (1985-89) de cette maison d'édition. En parallèle, elle travaille pour la Rai (1972-80) et les journaux l'Espresso et la Stampa (1979-89). En avril 1989, Antoine Gallimard l'appelle à ses côtés comme directrice éditoriale de Gallimard. Véritable gestionnaire du catalogue de Gallimard, surnommée « le Premier Ministre » par Philippe Sollers, elle obtient le prix Goncourt en 2000 et 2001 avec Ingrid Caven et Rouge Brésil, et le prix Médicis en 2001 et 2004 avec Le Voyage en France de Benoît Duteurtre et La Reine du silence de Marie Nimier. Elle développe l'offre de la maison d'édition, notamment par des auteurs étrangers comme Philip Roth, et lance Harry Potter en France. En 2005, elle crée la surprise au sein du milieu de l'édition par sa nomination à la tête de Flammarion en 2005, sur fond de rumeurs de conflits de pouvoir grandissants avec Antoine Gallimard, que les deux récusent. À ce poste, elle négocie l'arrivée d'auteurs à succès comme Christine Angot et Jean-Christophe Rufin, et créé une nouvelle collection destinée aux débats d'actualité, Café Voltaire. Elle crée des coups médiatiques tel que la sortie de La Tragédie du président de Franz-Olivier Giesbert en 2006, la publication de L'Aube le Soir ou la Nuit de Yasmina Reza durant la campagne présidentielle de 2007 et celle d’Ennemis publics de Michel Houellebecq et Bernard-Henri Lévy à la rentrée 2008. Depuis son entrée chez Flammarion, elle est également administratrice du propriétaire de la maison d'édition, RCS MediaGroup, et des éditions Adelphi. Elle a également été vice-président d'Action contre la faim entre 2003 et 2006. (source WIKIPEDIA)

programmation musicale

Julien DéNIEL

14 juillet label: PIASparution: 2009

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.