Fabrice Fuamba est un étudiant congolais installé à Pékin depuis six ans. Chercheur en aéronautique, il évoque avec Stéphane Lagarde, journaliste à RFI son parcours et nous présente la forte diaspora africaine installée en Chine.

À la rencontre des étudiants africains de Pékin
À la rencontre des étudiants africains de Pékin © Getty / Roberto Westbrook

Âgé de 29 ans, Fabrice étudie les réseaux de fibres optiques dans un laboratoire de l'université d'aéronautique de Beihang. À Pékin, il côtoie des étudiants venus de toute l'Afrique : des Comoriens, des Sénégalais, des Zimbabwéens... Il mange du canard laqué, mais il aime "déguster un peu l'Afrique" lorsqu'il se rend chez son ami Trésor, ancien footballeur et désormais coiffeur. Les expatriés africains du quartier se réunissent souvent chez ce dernier.

Diplômé d'un master et d'un doctorat, Fabrice pense à son avenir. Même si "La Chine croit en la jeunesse africaine", immigrer durablement en Chine reste difficile. La plupart des étudiants africains formés en Chine retournent travailler en Afrique dans les grandes entreprises chinoises, où ils sont sûrs d'être embauchés.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.