L’Œdipe, vous connaissez ? Stéphanie Torre, journaliste et psychanalyste nous éclaire sur le sens de cette notion psychanalytique découverte par Freud à la fin du XIXème siècle.

Une petite fille étreint sa maman affectueusement.
Une petite fille étreint sa maman affectueusement. © Getty / Hero Images

Dans la mythologie grecque, Œdipe épouse, sans le savoir, sa mère et lui donne quatre enfants. Comme nous l’explique Stéphanie Torre, l’interdit de l’inceste est la première loi qui fonde l’humanité. En effet, nous n’imaginons pas possible de relations sexuelles entre parents et enfants.

Mais alors,  qu’est-ce que l’œdipe ?  

A partir de ce mythe, Freud va développer la notion de "complexe d’Œdipe". Il écrit en 1897 :

J'ai trouvé en moi des sentiments d'amour envers ma mère et de jalousie envers mon père, sentiments qui sont, je pense, communs à tous les jeunes enfants.

L’œdipe serait-elle alors seulement l’attirance amoureuse des enfants envers un de leurs parents ? 

En s’appuyant sur les explications du psychanalyste David Glaserman, Stéphanie Torre rompt avec les idées reçues. Elle nous décrit les mécanismes de l’Œdipe et l’importance de cette étape dans la construction psychique de l’enfant. 

L'équipe
(ré)écouter Les mots du psy Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.