Le dictateur cubain Fulgencio Batista à Washington, D.C., en 1938
Le dictateur cubain Fulgencio Batista à Washington, D.C., en 1938 © CC Harris & Ewing

Dans la matinée du 1er janvier 1959, les troupes du Segundo Frente Nacional del Escambray sous les ordres d'Eloy Gutiérrez Menoyo entrèrent à La Havane. Le jour suivant, les troupes du Movimiento 26 de Julio, commandées par Camilo Cienfuegos et le Che Guevara, s'emparent sans résistance respectivement du régiment de Campo Columbia et de la forteresse de San Carlos de la Cabaña. En pénétrant dans le Campo Columbia, Cienfuegos retira son commandement au colonel Barquín et fit prisonnier le général Casillas. Peu après les hommes du Directorio Revolucionario, aux ordres de Faure Chomón, s'emparèrent du Palais Présidentiel.

Simultanément, ce même 1er janvier, Fidel Castro entra triomphalement à Santiago de Cuba, la déclarant capitale provisoire de Cuba et proclamant Manuel Urrutia président de la Nation. Ce gouvernement entra en fonction le 5 janvier.

par Pascal Ory, historien.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.