Cette loi projette de remédier à la crise du logement qui se fait toujours aussi aiguë. Elle institue d'une part un programme de construction de 260 000 logements, réparti sur 5 années, avec un financement d'Etat pouvant aller jusqu'à 90% du coût ; d'autre part, elle pose le problème de l'habitat des classes moyennes et 60 000 logements à loyer moyen sont également programmés sur 5 ans (ILM). Mais la crise économique de 1929 éclate et entraîne l'arrêt de la construction et la non-reconduction de la loi Loucheur. A la veille de la deuxième guerre mondiale, la Fédération des sociétés Anonymes d'HBM réclame une révision fondamentale de la législation, révision qui ne se fera qu'en 1950.

Par l'historien Johann Chapoutot

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.