Eugène Weidmann est un assassin d’origine allemande surnommé le « tueur au regard de velours ». Il est arrêté en décembre 1937 pour le meurtre de six personnes et condamné à mort. Son exécution a lieu le 17 juin 1939 à l’entrée de la prison de Versailles. Une grande foule assiste à l’exécution : des journalistes qui filment la scène, des femmes hystériques amoureuses du condamné etc…

Suite aux débordements causés par cette exécution, le président du Conseil Edouard Daladier décide d’abolir les exécutions publiques.

Eugène Weidmann est ainsi le dernier à avoir été guillotiné publiquement en France.

Par l’historienne Sabine Jansen

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.