«Grândola, vila morena, Terra da Fraternidade, O povo é quem mais ordena Dentro de ti, ó cidade... » (extrait)

«Grândola, ville brune, Pays de Fraternité, C'est le peuple qui commande Ici, oh cité»

Le 25 Avril 1974, au Portugal, la station catholique Rádio Renascença diffuse cette chanson de José Afonso. C'est le signal de départ de la «Révolution des Oeillets» : aussitôt, de jeunes capitaines se soulèvent contre la dictature instaurée par Salazar, 48 ans plus tôt.

Par l'historien Jean Vigreux.

Monument commémorant la Révolution du 25 avril 1974 (Révolution des oeillets), Lisbonne (Portugal)
Monument commémorant la Révolution du 25 avril 1974 (Révolution des oeillets), Lisbonne (Portugal) © Yelkrokoyade
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.