Sous la Révolution française, la ville de Lyon est divisée : d’un côté une majorité modérée et de l’autre, un groupe minoritaire, les « Chaliers », regroupés autour de Joseph Chalier. Depuis le mois de février 1793, les « Chaliers » mettent le feu à Lyon. En mars 1793, ils accèdent à la mairie et prennent des mesures extraordinaires : impôt sur les riches, permanence de la guillotine …

Le 29 Mai 1793, une assemblée de sections décide de renverser la municipalité par un soulèvement. Les « Chaliers » sont arrêtés et Chalier lui-même sera exécuté le 17 juillet 1793 sur la place des Terreaux.

Par l'historien Bruno Benoît

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.