Le 30 avril 1857, Vidocq tombe malade. Quelques jours plus tard, le 11 mai 1857 il s'éteint à Paris. Il était l'un des personnages les plus atypiques de l'histoire de France. Cet homme qui fut tour à tour voleur, saltimbanque, vrai-faux faussaire, bagnard, marchand, mouchard, chef de la Sureté de Paris et l'un des premiers détectives privés au Monde.

Par l'historienne Sylvanie de Lutèce.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.