Le 30 avril 1857, Vidocq tombe malade. Quelques jours plus tard, le 11 mai 1857 il s'éteint à Paris. Il était l'un des personnages les plus atypiques de l'histoire de France. Cet homme qui fut tour à tour voleur, saltimbanque, vrai-faux faussaire, bagnard, marchand, mouchard, chef de la Sureté de Paris et l'un des premiers détectives privés au Monde.

Par l'historienne Sylvanie de Lutèce.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.