Oscar aimerait savoir pourquoi la foudre peut tomber sur le bois, pourtant non conducteur d'électricité... Phénomène météorologique très fréquent lié aux orages et phénomène naturel spectaculaire présent dans la plupart des mythologies, la foudre fascine l'homme.

Pourquoi la foudre tombe-t-elle sur le bois ?
Pourquoi la foudre tombe-t-elle sur le bois ? © Getty / Picture Alliance

Pourquoi le bois, qui n’est pas conducteur d’électricité, se fait-il traverser par la foudre ? (Oscar) 

Réponse de Raymond Piccoli, astrophysicien, directeur du Laboratoire de recherche sur la foudre 

En fait, il faut savoir que dans la nature, quand on parle de conducteur et de non conducteur, ce n'est pas tout à fait vrai. Dans un arbre, il y a des liquides et par définition, les liquides sont conducteurs. Alors, on a plusieurs cas de figure. En règle générale, ce n'est pas parce que la foudre frappe un arbre avec une décharge très puissante qu'il va forcément mourir. 

On a déjà vu des arbres, qui étaient abondamment mouillés par la pluie en cours, frappés par la foudre. On se trouve par exemple à quelques centaines ou dizaines de mètres, l'arbre disparaît littéralement dans une énorme boule de feu ! Cela fait un très imposant nuage de vapeur d'eau puisque toute l'eau s'est évaporée. Et puis, on s'aperçoit que l'arbre a des dégâts très mineurs. 

La foudre est à l'origine de beaucoup de croyances et de légendes.

A ce sujet, il y a une légende. On dit que certaines essences d'arbres ne seraient pas touchées, comme le hêtre, par exemple. Pourquoi ? Parce qu'on en voit rarement qui sont endommagés. C'est simple : le tronc du hêtre est relativement lisse par rapport à d'autres. Donc l'eau s'écoule très fortement et fait une gaine conductrice autour. Je ne vais pas dire un paratonnerre, mais on pourrait presque faire l'analogie, qui permet à l'électricité, à la décharge, d'aller jusqu'au sol. Par contre, un hêtre touché dans le cas d'un orage sec, où il n'y a pas de précipitations, explose : on a trouvé des morceaux de hêtre qui ont volé à 150 ou 200 mètres.

A l'instant où la foudre touche un arbre, cela réorganise les fluides à l'intérieur et la décharge peut lui faire prendre des formes extrêmement particulières ou le détruire carrément en explosant si elle pénètre au coeur du tronc.

Comment dorment les girafes ? (Léo)

Réponse de Brice Lefaux, Docteur vétérinaire et directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse 

"Tu as tout à fait raison de poser cette question Léo parce qu'on ne voit pas souvent les girafes adultes se coucher. Mais oui, les girafes se couchent pour dormir, pas longtemps parce que c'est trop dangereux. La girafe va dormir majoritairement la nuit, bien sûr, mais par phases de 15 minutes à une heure et demie maximum dans une journée entière, donc en 24H, elle n'aura dormi en tout qu'entre 4 et 6 heures.

Elle peut dormir soit debout, elle va écarter les pattes avant et les pattes arrière, baisser un peu son cou, ses yeux vont rester ouverts, elle est dans un sommeil léger. Mais elle a besoin aussi de se coucher, comme les vaches, les pattes arrière sur le côté et les pattes avant repliées sur soi. Elle met sa tête sur son dos et ferme les yeux, là, elle dort profondément..."

Qu’est-ce que ça veut dire "Alléluia" ? (Pénélope)   

Réponse de Delphine Horvilleur, Rabbin du Mouvement Juif Libéral de France (MJLF), Directrice de la rédaction de la Revue de pensée(s) juive(s) Tenou'a. Elle a publié "Des mille et une façons d'être juif ou musulman" co-écrit avec Rachid Benzine aux éditions Seuil en 2019.

"Alléluia" ! Ça vient de l'hébreu. Littéralement, cela veut dire glorifier Dieu, glorifier l'Eternel. "_Ïa_", c'est un des noms de Dieu et "Allélu", ça veut dire glorifier en hébreu. C'est ce qu'on appelle, dans un langage un peu savant, une doxologie, c'est à dire une façon dans la prière de grandir Dieu, de chanter ses louanges. Et c'est un terme qui a été repris dans de très nombreuses traditions, on le dit par exemple dans le monde chrétien, dans les prières juives. Parfois même, on le chante; de très célèbres chansons, même de variétés, qui reprennent ce mot. Alléluia ! " Cela fait partie de ces mots en hébreu qu'on connaît tous.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.