Les animaux vivent-ils plus longtemps en liberté ou en captivité dans les parcs zoologiques ? demande Aglaé. Brice Lefaux, vétérinaire, les soigne, les protège et nous raconte l'histoire du petit panda roux !

L'histoire du petit Panda roux
L'histoire du petit Panda roux © AFP / Philippe Clément / Belga Mag

Est-ce que les animaux en captivité vivent plus ou moins longtemps que ceux qui vivent en liberté ? (Aglaé) 

Réponse de Brice LEFAUX, Docteur vétérinaire, Éthologue et directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse

"Cela va dépendre des espèces et de la période dont on parle. Dans les parcs zoologiques des années 70 ou 80, on ne connaissait pas très bien la biologie des animaux, on commençait à approfondir nos connaissances, notamment en terme de nutrition. Les animaux qui vivaient dans les parcs avant les années 1970 venaient de la nature, il fallait réaliser une acclimatation parce qu'ils avaient du mal à survivre. 

Aujourd'hui, 90 % des animaux qui vivent dans les parcs zoologiques sont nés de parents déjà nés ici. La durée de vie des animaux de la plupart des espèces est supérieure à celle que l'on trouve dans le milieu naturel."

La raison principale, c'est que dans le parc zoologique, on maîtrise à peu près toutes les menaces qui pèsent sur la survie d'un animal dans la nature... 

"On maîtrise les prédateurs, la compétition alimentaire pour un herbivore qui n'est pas anodine lorsque d'autres espèces mangent la même herbe et que certains n'ont plus rien à manger, l'abri qui est important lorsqu'il y a des intempéries ou des cyclones, puisqu'ils ne sont pas à l'abri dans la nature et peuvent mourir. Et aussi, le fait de les soigner en cas de maladie, de traumatisme, de fracture... etc."

"Toutes ces raisons expliquent que la survie des animaux est supérieure en parc zoologique qu'en milieu naturel." 

"Un animal pour lequel on a trouvé une solution : c'est le petit Panda roux. Il y a une trentaine d'années en parc zoologique, il vivait à peine 10 ans, alors qu'en milieu naturel, il vit entre 15 et 20 ans. Proche du raton laveur, il mange aussi du bambou, alors on l'a appelé "Panda roux". Il existe en milieu tropical une variété de bambou qu'on n'a pas dans les parcs zoologiques. Il a fallu trouver une formule avec une poudre de bambou qui apporte tous les nutriments et tous les petits aliments dont il a besoin pour grandir et assurer correctement sa digestion. Vers les années 1990, on a trouvé cette poudre de bambou et on a réussi : les pandas roux vivent jusqu'à 15-20 ans !"

Pourquoi les femmes n’avaient pas le droit de mettre des pantalons avant ? 

Réponse de Jean-Yves LE NAOUR, Historien, écrivain, Auteur de fictions radiophoniques.

"C'est vrai, dans la circonscription de Paris, une ordonnance du 7 novembre 1800  interdisait aux femmes de porter le pantalon parce que c'est le vêtement caractéristique de l'homme, symbole de l'autorité. D'ailleurs, il y a une expression : "porter le pantalon" ou "porter la culotte", c'est détenir l'autorité dans le couple. C'est l'homme qui doit détenir cette autorité et la femme doit être soumise à l'homme. Les femmes ne doivent pas porter ce pantalon parce que cela veut dire qu'elles seraient les égales des hommes. Le port du pantalon leur est interdit car il représente un peu dans l'espace public la différence sexuée et la soumission des femmes. 

D'ailleurs, à la fin du XIX° siècle, il y a un assouplissement. On autorise les femmes à porter le pantalon - on parle d'un genre un peu bouffant - si elles font du vélo parce qu'il était difficile de faire du vélo avec une grande robe, et si elle marche à pied en tenant un vélo par le guidon." 

"Il y a des féministes qui militent pour l'égalité, comme Hélène Brion, qui ne se déplace qu'à vélo afin de porter constamment un pantalon et pour défier les hommes. La première guerre mondiale a changé les choses : quand les femmes ont commencé à travailler massivement dans les usines de guerre, la robe n'était pas toujours très pratique et a été délaissée pour la salopette. A partir des années 1920, avec l'émancipation des femmes, on a vu de plus en plus de femmes porter le pantalon. Il y avait toujours cette loi qui n'était pas abrogée, mais cette ordonnance est "tombée" en désuétude, en quelque sorte.

Aujourd'hui, on voit des jeunes filles porter le pantalon mais porter la jupe devient quelque chose de plus rare. C'est pour cela que les féministes ont créé la "journée de la jupe"."

📖 LIRE | 3 livres d'histoire  de Jean-Yves Le Naour parus aux éditions Perrin : "1914-1918" - "La Première Guerre mondiale pour les nuls" -  "1919-1921 - Sortir de la guerre", son nouveau livre paru en février 2020.

Pourquoi le sucre fond quand on le met dans un yaourt ? (Pierre) Pourquoi la farine n’est pas mouillée lorsqu’on met l'oeuf dessus ? (Ella) 

Réponse d'Hervé THIS, Physico-chimiste, directeur de recherches à l'INRA, Membre de l'Académie d'Agriculture. Avec l’anglais Nicholas Kurti, il a inventé dans les années 80 la cuisine et la gastronomie moléculaire. Il a fait entrer la science dans la cuisine !

"En fait, je commence par "la farine et l'oeuf". Mettons du blanc d'œuf sur de la farine, on voit que cela roule dessus. Il faut savoir que le blanc d'oeuf, c'est 90% d'eau et 10% de protéines. Vous mettez un blanc d'œuf. Un oeuf, c'est 60 grammes, la moitié est du blanc : 30 grammes. Et dans  les 30 grammes, il y a 3 grammes de feuilles croustillantes, ce sont des protéines. Si vous regardez bien, cela ressemble aux feuilles de gélatine qui sont également des protéines. Puisque le blanc d'oeuf, c'est de l'eau et des protéines, on va dire que le blanc d'œuf, c'est comme de l'eau. D'ailleurs, si on met une goutte d'eau sur la farine, elle roule et ne mouille pas la farine." 

"Pourquoi ? Il est facile de simplifier en disant qu'il y a des choses qui se dissolvent dans l'eau comme le sucre, le sel. Il y en a d'autres qui se dissolvent pas : l'huile. La farine se comporte comme l'huile. La question est : pourquoi, finalement, peut-on faire de la pâte en mélangeant de l'eau et de la farine. La réponse est la capillarité. Si vous regardez un verre d'eau : sur le bord du verre, vous allez voir que l'eau remonte parce qu'elle colle aux parois. Cela veut dire qu'il y a des forces entre les molécules d'eau et les molécules du verre. 

C'est la même question que celle de Pierre : "_Pourquoi le sucre fond dans un yaourt ?_"  Le sucre se dissout dans l'eau. Le yaourt est fait avec du lait qui a fermenté. Mais le lait, c'est de l'eau pour une très grande partie. C'est normal que le sucre se dissolve dans le yaourt puisque le yaourt, c'est de l'eau qui a été solidifié par les protéines présentes, donc c'est aussi la capillarité

▷ 📖 LIRE | Les livres d'Hervé This : "Mon histoire de cuisine" aux éditions Belin / "Le terroir à toutes les sauces", roman philososophique avec des recettes, édité à La Nuit bleue.

▷ VOIR | ▷ Le blog d’Hervé This   ▷ Les recherches et actualités d'Hervé This 

Les invités
  • Brice LefauxDocteur vétérinaire et directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse.
  • Jean-Yves Le NaourAuteur de fictions radiophoniques, historien, spécialiste de la Première Guerre mondiale
  • Hervé ThisPhysico-Chimiste
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.