Pourquoi a-t-on l'impression que la Joconde nous regarde toujours même si on se déplace ? demande Celesta. Illusion ou prouesse artistique ? "Les yeux se suivent toujours" explique l'Historien de l'Art, Pascal Torres...

La Joconde les yeux dans les yeux...
La Joconde les yeux dans les yeux... © AFP / ERIC FEFERBERG

Pourquoi la Joconde nous regarde toujours, d’un côté comme de l’autre ? (Celesta) 

Réponse de Pascal TORRES, Historien de l'Art, Conservateur en chef au Musée du Louvre, écrivain, essayiste et romancier.

"Les yeux se suivent toujours", c'est ce qui se passe avec la Joconde, c'est extraordinaire ! Léonard de Vinci est l'inventeur de cette illusion d'optique, de cette philosophie, cette pensée incroyable, révolutionnaire à son époque : on peut imiter la réalité parfaitement. Léonard de Vinci a réussi à reproduire sur toile cette réalité. 

Voilà ce qui se passe : lorsque tu mets tes yeux dans ceux de la Joconde, elle te regarde. Regarder, ce n'est pas seulement les yeux, le regard est "une énergie", un échange qui passe de l'un à l'autre. C'est l'énergie qui ressort d'un regard qui crée les sensations et les sentiments. L'objet te regarde aussi, le regard se pose comme un miroir qui te renvoie l'image." 

Face à La Joconde, un véritable dialogue s'instaure, c'est un tableau qui parle à tout le monde...

"La vie, c'est justement une réflexion, quelque chose qui se met en harmonie d'un côté comme de l'autre. C'est l'art de Léonard de Vinci, voilà pourquoi la Joconde nous regarde."

📖 LIRE | "Les secrets du Louvre" de Pascal TORRES, éditions Tallandier 

VOIR | ECOUTER ! Une série de podcasts inédits "Les Odyssées du Louvre" de Laure Grandbesançon -  France Inter et le Musée du Louvre invitent les enfants de 7 à 12 ans à se plonger dans les aventures des grandes figures de l'histoire...

Pourquoi y a-t-il des gens qui croient en Dieu avec toutes les catastrophes naturelles et les guerres qui se passent dans le monde ? (Juliette)  

Réponse de Delphine HORVILLEUR, Rabbin du Mouvement Juif Libéral de France (MJLF), Directrice de la rédaction de la Revue de pensées juives _Tenou'a_, écrivaine.

"C'est la question qui obsède tous ceux qui, dans différentes traditions religieuses, essaient de penser la place de Dieu et sa manifestation dans le monde. Question essentielle et dérangeante : "Si Dieu existe, comment expliquer ce qui ressemble fort à son absence ou à une présence très, très discrète ? "Comment expliquer que des choses terribles arrivent parfois à des gens bien ou que la chance sourit à des gens moins bien ? Cette question porte un nom savant en théologie, c'est la question de la théodicée _: "_Comment Dieu manifeste t-il sa présence dans nos existences ?" 

"Personne ne répond de la même manière. Certains penseurs au sein de traditions monothéistes affirment souvent, en utilisant un célèbre verset : "Les voies du Seigneur sont impénétrables". Traduction : "on serait trop petit, trop limité dans notre vision pour comprendre le plan plus global de nos existences, pour percevoir un projet divin plus large dont l'envergure nous échappe. Et notre regard sur la place de Dieu dans le monde serait faussé ou limité." 

"D'autres penseurs refusent cet argument et mettent au contraire en avant l'idée d'un Dieu qui, volontairement, n'interviendrait pas dans l'histoire. C'est l'idée qu'on trouve dans la tradition mystique juive : Dieu crée le monde et s'en retire. Il effectue comme une éclipse volontaire pour laisser à l'homme toute sa responsabilité. Comme s'il disait à l'homme : "Je n'interviens plus. Ta liberté véritable dépend de mon retrait de l'histoire". C'est comme cela que l'homme va acquérir une capacité d'agir dans le monde, de ne pas s'en remettre à une intervention du divin.

Face aux drames de l'existence, il y a tout simplement des hommes dont la religion et la vie spirituelle acceptent le doute. Les certitudes dans la pensée religieuse sont parfois confortables et rassurantes, mais il arrive aussi que nos traditions puissent accepter le doute et même nous dire qu'on grandit grâce à ce doute. Comment fait-on pour vivre avec le doute ? C'est une autre question..."

📖  LIRE | "Des mille et une façons d'être juif ou musulman" de Delphine Horvilleur et Rachid Benzine, éditions Seuil.

Combien de rayons a le soleil ? (Isaure)    

Réponse de Sébastien CHARNOZ, Astrophysicien, Professeur à l’Université Paris-Diderot (Paris VII), à l'Institut de physique du globe, et au CEA.

"Quand parfois on pose ses yeux sur le soleil ou les étoiles, on a toujours la sensation de voir des petits rayons. Il faut savoir que les petits rayons que vous voyez, en réalité, n'existent pas. Ce sont des défauts optiques qui font que les petits grains de lumière rebondissent dans votre œil et créent des petites structures, un petit peu comme une étoile. Ce n'est pas vraiment une illusion d'optique, cela révèle plutôt les défauts optiques de votre œil. L'oeil est un magnifique instrument optique, mais il a ses défauts." 

On pourrait, d'une certaine manière, associer ces petits grains de lumière aux rayons du soleil. Chaque seconde, plein de petits photons partent du soleil et se dispersent dans l'univers.

On a tous entendu parler des rayons du soleil, des rayons de lumière. La physique nous dit des choses sur ces rayons et on pourrait s'intéresser à la notion de photons. Alors, qu'est ce que c'est qu'un photon ? C'est un grain de lumière. Albert Einstein, le grand physicien que tout le monde connaît, a eu le prix Nobel pour cette découverte qu'on appelle l'effet photoélectrique

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.