Liam voudrait savoir comment font les serpents pour avancer. Samuel MARTIN, Vétérinaire, directeur de la Ferme aux crocodiles, nous explique comment se déplacent ces animaux dont la particularité est de ne pas avoir de pattes !

Les secrets de l'ondulation du serpent
Les secrets de l'ondulation du serpent © Getty / Kristianbell

Comment font les serpents pour avancer ? (Liam)    

Réponse de Samuel MARTIN, Vétérinaire. Directeur de la Ferme aux crocodiles à Pierrelatte (Drôme) 

"Au fil de l'évolution, un certain nombre de caractéristiques sont apparues. La colonne vertébrale des serpents s'est rallongée terriblement, les plus grandes espèces ont jusqu'à 400 vertèbres. En comparaison, l'homme a 33 vertèbres. Pour stabiliser cette colonne vertébrale, les serpents ont des apophyses supplémentaires sur les vertèbres, ce qui améliore les connections entre elles et accroît la stabilité de leur longue colonne vertébrale. 

Les serpents ont plusieurs modes de déplacement. Le plus courant est le mouvement rectiligne, en ligne droite. Quand on les regarde de profil, on voit un léger décollement sur le ventre, les écailles vont basculer vers l'avant, la partie du ventre va se décaler par rapport au même point du dos qui va venir rattraper la position. Par décalements successifs, il va pouvoir avancer très lentement, tout doucement et on a l'impression d'avoir une petite onde qui se déplace à la surface du corps du serpent. C'est très joli mais cela a surtout une fonction.

Cela leur permet de se déplacer de façon quasi imperceptible en terrain découvert, ce qui les rend particulièrement efficaces quand ils veulent approcher une proie. On a l'impression qu'ils sont quasiment immobiles tout en se déplaçant, et au dernier moment, ils vont pouvoir attaquer. Ce sont essentiellement les pythons, les grands boas et les vipères qui se déplacent de cette façon."

"Le deuxième type de déplacement est la reptation. Les serpents qui évoluent en terrain mou, le sable, la boue... rampent sur le côté, il va envoyer son corps sur le côté par jets successifs, il ondule et ramène son corps par bonds successifs. On voit dans le sable ou la boue des " s " successifs, comme sur les photos dans le désert. C'est très caractéristique des vipères à cornes du désert. 

Puis il y a des particularités, les serpents marins comme les Pelamis dans les mers d'Asie du Sud-Est. Ce sont des serpents venimeux, un venin du type de ceux des cobras, qui ont une queue aplatie en forme de pagaie pour nager, comme une nageoire caudale qu'ils vont agiter par battement, pour avancer dans l'eau. Sur terre, ils sont relativement maladroits. Et puis, il y a une autre exception, des serpents volants qui sont capables de se mettre un peu à plat dans les arbres, ce sont des serpents arboricoles. Il s'agit en fait d'un vol plané, ces serpents se jettent d'une branche en aplatissant les côtes, pour augmenter leur portance, la réception se fait sur une autre branche ou au sol."

Pourquoi Louis XIV était appelé "le Roi-Soleil" ? (Claire)

Réponse de Mathieu DA VINHA, Historien, ingénieur de recherche et directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles.

"On l'appelle le Roi-Soleil seulement depuis le XIX° siècle. Louis XIV est associé au Soleil dès son époque, mais c'est plutôt à Apollon, le dieu du Soleil, qu'il est assimilé. On n'a jamais utilisé ce terme de Roi-Soleil à son époque. C'est une thématique qui arive à sa naissance en 1638, après 23 ans de mariage de ses parents sans enfant. Il naît un dimanche, le jour du Soleil. On frappe à sa naissance une médaille où l'on voit ce petit dauphin tiré dans un quadrige avec le soleil au-dessus de lui et une devise latine qui rappelle la naissance du soleil." 

"Les 5 et 6 juin 1662, on organise Place des Tuileries à Paris - la place du Carrousel aujourd'hui - un carrousel, en latin carrus solis : le "char du Soleil", qui est une grande fête pour célébrer la naissance de son fils, né en novembre. Le roi apparaît sous les traits du roi des Romains déguisé en Soleil, avec une devise où il y a un soleil. Cela va durer jusqu'en 1680, où cette thématique solaire est abandonné au profit de l'allégorie politique. 

Louis XIV va mettre la France en avant beaucoup plus que le soleil. Il faut rappeler que le soleil a toujours été le symbole du pouvoir : les Romains, les Égyptiens, les premiers chrétiens utilisaient déjà le soleil. C'est en France, au XIV° siècle avec Charles V, que les premiers rois de France vont associer le soleil à leur devise. Ce sera oublié et Louis XIV va le remettre au goût du jour, il va devenir le Roi-Soleil." 

📖 LIRE | "Le Versailles de Louis XIV" de Matthieu da Vinha, éditions Perrin

Aller plus loinPourquoi Louis XIV était surnommé le Roi-Soleil ?

Pourquoi il y a des garçons manqués et des filles manquées ? (Mathilde)  

Réponse de Baptiste BEAULIEU, médecin et romancier.

"Il faut commencer par l'idée que ce terme de garçon manqué est un peu désuet, il appartient à une époque où on avait tendance à attribuer aux hommes le goût de certaines activités et aux femmes, d'autres activités avec des attitudes, certains gestes, émotions ou sentiments. 

Aujourd'hui, on a compris que c'est souvent la société qui encourage les enfants à faire telle activité, à avoir telle attitude ou tel geste. En vérité, on est sept milliards d'êtres humains sur terre." 

C'est quand même merveilleux que tous les hommes et les femmes ne se ressemblent pas, que certains hommes aiment des activités traditionnellement attribuées aux femmes et inversement.

"Cela prouve que nous sommes tous différents, que le visage humain est extraordinairement diversifié, et c'est tant mieux." 

"En général, c'est plutôt bien vu pour une petite fille d'être un peu "garçonne". Et à contrario, c'est plutôt très mal vu pour un petit garçon d'être une petit peu féminin, ce qui montre bien qu'on a des problèmes avec la place de la femme dans notre société. Il faut laisser faire les petits garçons qui adorent jouer à la poupée ou à la dînette, et les petites filles qui adorent grimper aux arbres et qui veulent devenir astronaute. Il faut tout faire pour laisser les enfants aller vers leurs souhaits, leurs désirs..."

📖 LIRE | BD "Mille et une vie des urgences" de Baptiste Beaulieu, éditions Rue de Sèvres. 

VOIR | "Alors Voilà" : le Blog du Dr Baptiste Beaulieu

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.