Pourquoi les chandeliers juifs ont toujours 7 branches ? Rappel d'une histoire très ancienne, rappel du mystère de la création du monde, rappel de l'histoire de Jérusalem ? La rabbin Delphine Horvilleur raconte...

Le chandelier juif a sept branches
Le chandelier juif a sept branches © Getty / Kickstand

Pourquoi les chandeliers pour les juifs doivent toujours avoir 7 branches ? (Louise)

Réponse de Delphine HORVILLEUR, Rabbin du Mouvement Juif Libéral de France (MJLF), Directrice de la rédaction de la Revue de pensée(s) juive(s) Tenou'a. 

Dans de nombreuses familles juives, dans les maisons ou parfois à la synagogue, on trouve des chandeliers qui ont une forme particulière, des chandeliers avec sept branches. Cet objet a une longue histoire juive ou plutôt une longue histoire biblique. 

Dans la Bible, on raconte qu'il y a longtemps à Jérusalem, il y avait un temple où les Juifs venaient à la rencontre de Dieu, lieu de culte sacré où se passait des rites et des sacrifices. Dans ce temple, il y avait une esplanade sur laquelle était placée un chandelier avec sept branches qu'on allumait en permanence. Et cette lumière particulière représentait, selon la Bible, le signe de la présence de Dieu dans le monde, et plus particulièrement à cet endroit, à Jérusalem. 

Sept branches, cela fait référence à un chiffre qui a un sens particulier dans la Bible, puisque on y lit, tout au début de la Genèse, que le monde aurait été créé en sept jours. On n'a pas forcément besoin d'y croire littéralement. En clair, les juifs ne croient pas qu'il faut tout prendre au pied de la lettre. On peut croire, bien sûr, en la science, au Big Bang, aux dinosaures, tout ce que la science pourrait nous enseigner et démontrer, tout en réfléchissant et en interprétant ce que la Bible et le récit biblique très ancien nous dit poétiquement, ce que nous raconte cette sagesse. 

La Menorah est un chandelier à sept branches utilisé par les Juifs à partir du VIIIe siècle.

Un chandelier qui a sept branches, c'est comme le rappel d'une histoire très ancienne, le rappel du mystère de la création du monde, le rappel de l'histoire de Jérusalem, le rappel du temple qui a été détruit il y a près de deux mille ans... A chaque fois qu'un juif ou une juive va regarder ce chandelier à sept branches, c'est un peu comme s'il faisait un voyage très, très lointain, à la fois dans l'histoire et dans la géographie.

La Menorah est devenue en 1948, le symbole d’Israël. Comme l'étoile de David, la ménorah est un symbole de l'identité juive.

C'est comme une mémoire qui va être partagée : on va passer de maison en maison, de synagogue en synagogue, et retrouver comme un indice, un langage ou une poésie, partagés par bien des gens à travers le monde, qui se racontent, pas dans la même langue mais avec les mêmes symboles. Chaque religion a ses symboles, sa poésie, ses objets et sa mémoire. Et quand on apprend à les connaître, c'est toujours très dépaysant...

📖 LIRE | "Réflexions sur la question antisémite" de Delphine Horvilleur, éditions Grasset, janvier 2019

📖 LIRE | "Des mille et une façons d'être juif ou musulman" de Delphine Horvilleur avec Rachid Benzine, éditions Seuil, juin 2019.

Depuis quand les gens partent en croisière en paquebot ? Cela veut dire qu'ils reviennent à leur point de départ... ?! (Chloé)    

Réponse de Cyrille COUTANSAIS, Directeur de recherches du centre d’Etudes stratégiques de la Marine (CESM)

Les bateaux de croisière partent en mer et bien souvent, ne reviennent pas à leur point de départ. Les croisières existent depuis très, très longtemps. A l'époque des croisades, les Vénitiens, qui transportaient les pèlerins en Terre Sainte, avaient inventé des cabines de prestige, de luxe, pour rentabiliser le transport, ce sont les premières traces de la préhistoire de la croisière. 

Fin 19ème siècle, début du 20ème, les aristocrates européens faisaient "le Grand Tour" avant de rentrer véritablement à l'âge adulte, et allaient découvrir les îles en Méditerranée, sur des bateaux en croisière... Tu as peut être déjà vu "Sissi Impératrice" qui, à la fin de sa vie et pendant une dizaine d'années, n'a cessé de partir sur un yacht en Méditerranée pour quitter la Cour de Vienne et se changer les idées. 

Aujourd'hui, les bateaux de croisière sont de plus en plus nombreux. Ils ne vont pas forcément revenir à leur point de départ puisque si tu pars en croisière : tu peux partir de Marseille pour aller visiter les îles grecques en Méditerranée, et puis tu prendras un avion pour revenir en France parce que cela prendrait trop de temps de faire le retour en bateau...

D'un point de vue économique, c'est un marché en plein essor : plus il y a de navires, plus la demande est grande. Ce marché fait travailler beaucoup de gens en France puisque les Chantiers de l'Atlantique construisent et fabriquent les paquebots de croisière à Saint-Nazaire. Si tu as l'occasion d'aller à l'Ouest sur leurs chantiers, tu pourrais voir ces gigantesques navires en construction, de vraies villes flottantes... C'est impressionnant, très haut, énorme, cela donne le vertige !

📖 LIRE | "Les hommes et la mer" de Cyrille Coutansais, CNRS Éditions

Comment de nouvelles races sont créées ? (Valentin)

Réponse : Thierry LODÉ, Professeur et chercheur en biologie, en écologie évolutive dans les Universités de Rennes et d’Angers. 

Question grave... C'est en fait le grand mystère de l'évolution. Pourquoi y a t-il tant d'espèces ? Pourquoi de nouvelles races sont créées ?

Pour que cela se passe comme ça, il faut d'abord qu'il y ait une envie de se spécialiser en quelque chose. On a d'un côté un insecte qui va manger une feuille, l'autre va plutôt manger la tige ou la fleur. Au départ, c'est la même espèce. Mais à force de se différencier, à force de ne pas être tout à fait d'accord sur ce qu'on mange ou sur la manière dont on se spécialise, on va petit à petit diverger. 

La divergence fondamentale se fera lorsqu'on n'aura plus envie de faire des bébés ensemble, lorsqu'on n'aura plus envie de se reproduire ensemble. Il faut deux facteurs : le premier facteur, on se spécialise sur un aliment, une "ressource trophique" disent des biologistes. Deuxième point, on va diverger dans nos activités sexuelles, dans nos activités reproductrices.

Cette divergence là est fondamentale puisqu'elle va empêcher que l'espèce se reforme à nouveau. Il y aura bien deux groupes différents qui vont petit à petit continuer à se séparer, parcourir leurs grands chemins le long de l'évolution. 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.