Comment fait un bébé pour respirer à sa naissance ? demandent Carla et Esther. La sage-femme Chantal Birman partage son expérience et sa co-naissance des bébés...

Vivre la naissance d'un enfant !
Vivre la naissance d'un enfant ! © Getty / Handemandaci

Comment un bébé qui nait a le savoir-faire pour respirer ? (Carla) Comment font les bébés pour respirer alors qu’ils étaient dans un liquide dans le ventre de leur maman ? (Esther)  

Réponse de Chantal BIRMAN, Sage-femme. 

"La respiration, c'est l'oxygénation des cellules. Tant que le bébé est dans le ventre de la maman, il respire à travers le cordon ombilical et le placenta. Le placenta est l'organe d'échanges entre la maman et le bébé. Quand la maman aspire l'air extérieur par ses poumons, elle transporte l'oxygène au niveau des petits sacs que sont les alvéoles, il y a des petites artérioles et des petites veines qui vont le transporter jusque dans le placenta. Les globules rouges du bébé aspirent l'oxygène de la maman et le bébé va oxygéner l'ensemble de ses cellules. 

Au moment de la naissance, il va passer à l'intérieur de la filière génitale, c'est-à-dire du vagin, et son thorax va être comprimé, cela va faire un peu comme une éponge. Quand il met la tête dehors, il est en contact avec l'air, sa cage thoracique va s'ouvrir. Il va pousser son premier cri et l'air va passer directement, cette fois-ci de façon autonome, non plus par l'intermédiaire de sa mère, entre l'air extérieur et les cellules à l'intérieur de ses poumons qui, pour la première fois, vont se développer. 

Quand on assiste à une naissance, la couleur du bébé ne peut pas être rose parce que les bébés ne sont pas hyper oxygénés, ils sont légèrement bleutés à l'intérieur du corps et donc ils sortent un peu bleutés. Au fur et à mesure qu'ils respirent l'air aérien, ils deviennent roses. C'est pour cela qu'il faut prévenir de cette coloration un peu bleutée des bébés à la naissance." 

"Ce qui est drôle, c'est que souvent, le deuxième bébé commence à respirer alors que son corps est encore un peu dedans. Sans doute le fait qu'un bébé soit passé une première fois, fait que le vagin est moins serré et qu'il a l'espace dès qu'il est en contact avec l'air pour commencer à respirer. Pour un premier bébé, on dit toujours que "c'est un bébé poli" ! Parce qu'il va attendre qu'on lui dise "Bonjour et Bienvenue bébé" pour commencer à respirer. Il y a un petit laps de temps un peu plus important pour le premier bébé." 

Pour avoir la meilleure respiration possible, la filière génitale reste le meilleur chemin pour naître.

"Ce qui est intéressant, c'est que les gens pensent que le bébé qui naît par césarienne, n'a pas eu de contraction. Il n'a pas été coincé dans la filière génitale, il va être en pleine forme. Justement, non. L'absence de compression de son thorax dans la filière génitale fait que souvent, il y a ce qu'on appelle un "poumon de césarienne". Le bébé ne respire pas complètement et a une petite insuffisance respiratoire qui va évidemment régresser dans la demi-heure qui suit la naissance." 

▷ 📖  LIRE | "Au monde : Ce qu'accoucher veut dire. Une sage-femme raconte" de Chantal Birman, éditions de la Martinière.

Le site de Chantal BIRMAN

Quand les bactéries ont-elles fabriqué des dinosaures ?(Joseph) Comment la première cellule sur terre s’est-elle formée et transformée en animal ? (Eliette) 

Réponse de Vincent FLEURY :  Biophysicien, Directeur de recherches au CNRS, spécialiste de la morphogenèse.

"C'est une des questions les plus difficiles de la biologie ! L'apparition des animaux est un phénomène et l'apparition des cellules s'est produit il y a entre 1 milliard et 600 millions d'années. Il y a très, très peu de vestiges romains passés. On ne connait pas la formation des premières cellules, on ne sait pas exactement comment elles sont apparues, c'est la partie difficile du problème. 

La partie facile du problème est l'apparition des animaux. Les animaux sont "un gros paquet de cellules". Typiquement, on peut reconnaître un animal au stade embryonnaire à partir de 2 000 cellules à peu près, on peut faire un petit poisson rudimentaire avec 2 000 cellules ou un petit poulet rudimentaire avec environ 30 000 cellules." 

Les premiers animaux ne viennent pas des bactéries, mais de cellules qui se sont collées les unes aux autres. 

"Au début, les cellules étaient toutes seules, individuelles, se promenaient dans l'eau et survivaient comme cela. Un jour, une cellule a inventé un truc très bizarre ! C'est une molécule d'adhésion : la cellule a développé une espèce de "velcro" avec lequel elle pouvait adhérer à un rocher ou n'importe quoi, mais cela pouvait être aussi à une autre cellule." 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Que s'est-il passé ? Les cellules n'ont pas cherché d'autres cellules pour se coller. Le problème, c'est que les cellules se divisent. Donc, la cellule qui a inventé l'accrochage à une autre cellule a déjà fait 2 cellules vingt minutes après, puis quatre cellules, le lendemain, elle était faite de 10 000 cellules..." 

C'est peut être difficile à prouver, mais les animaux sont apparus du jour au lendemain, le jour où une cellule a développé la possibilité de rester collée à la suivante. 

"Pourquoi du jour au lendemain ? Quand vous avez un paquet de 50 000 cellules, vous n'avez au début, primitivement que deux cas : les cellules sont statiques, elles ne bougent pas et on a une boule. Ou les cellules bougent, et cela s'appelle un animal ! 50.000 cellules qui bougent, s'allongent, se plient, se tordent donnent un tube, une poche, un pli, c'est la forme des animaux primitifs." 

▷ 📖  LIRE | "Je les revois" de Vincent Fleury,  Publie.net 

Pourquoi le mot Océanie qui vient du mot océan est utilisé pour parler de terres ? (Anna)   

Réponse de Christian GRATALOUP, Géohistorien, professeur à l’Université Paris-Diderot et à Sciences-Po. 

"C'est un paradoxe parce qu'on pense "Océanie" comme un continent, en fait il s'agit d'"une partie du monde", qui est un terme beaucoup plus juste que le mot continent qui désigne des terres en continu, c'est un mot du XX° siècle pour représenter des découpages de terres émergées. Mais si on y inclut des îles ou des océans, cela devient des parties du monde. 

Donc, l'Europe, l'Asie, l'Afrique, puis l'Amérique, et finalement, le petit cinquième l'Océanie, sont des découpages tout à fait conventionnels, ce n'est pas du tout naturel. Le mot Océanie a été inventé en 1812 par un géographe français d'origine danoise qui s'appelait Conrad Malte-Brun. On avait découpé le monde en quatre parties du monde depuis qu'on avait découvert l'Amérique." 

"Et à partir du XVIII° siècle, avec les grands voyages de Cook, Bougainville, La Pérouse, on a découvert plein d'îles qu'on ne savait pas où "ranger". Alors, on a crée une cinquième boîte de classement ! Et comme cette partie du monde est essentiellement liquide, on l'a appelé Océanie. L'expression "Partie du monde" a plus ou moins disparu et on a gardé Continent. Evidemment, l'Océanie est un paradoxe." 

▷ 📖  LIRE | "L'invention des continents. Comment l'Europe a découpé le monde" de Christian Grataloup, éditions Larousse.

Les invités
  • Chantal Birmansage-femme libérale, auteure de « Au monde : Ce qu'accoucher veut dire. Une sage-femme raconte », ed. Points.
  • Vincent FleuryBiophysicien. Directeur de recherches au CNRS, spécialiste de la morphogenèse
  • Christian GrataloupGéographe, professeur à l'université Paris VII-Denis-Diderot
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.