Laetitia voudrait savoir si le diable et l’enfer existent ? Satan, Lucifer, "le malin" et le mal se cachent dans la réponse d'Odon Vallet, Historien des religions.

Le diable et l'enfer...
Le diable et l'enfer... © Getty / CSA Images

Est-ce que le diable et l’enfer existent ? (Laetitia)

Réponse d'Odon VALLET, Historien, Docteur en sciences des religions.

Est-ce que le diable existe ? Je n'en sais rien. Diable vient du grec "diábolos" : celui qui désunit, celui qui sème la discorde et la haine, qui dit du mal et fait du mal. C'est l'esprit du mal, le malin, le mal personnifié qu'on appelle parfois "Satan". Aujourd'hui, on dirait par exemple "Hitler, c'est le mal personnifié", il a existé, c'est un personnage historique. Le diable est le principe du mal qui va s'incarner dans l'un ou l'autre d'entre nous, parce qu'il nous arrive de faire le mal. 

Nous sommes tous un petit peu méchants, petits et grands, enfants et adultes. Et à certains moments de notre vie, on est un peu diable, heureusement pas tout le temps. Mais je crois qu'il est inévitable que quelque part le mal existe et qu'on fasse de temps en temps le mal, qu'on soit un "petit démon". D'ailleurs, les parents disent parfois à leurs enfants : "Tu es un petit démon". Ce n'est pas très bien, mais ce n'est pas non plus si grave de faire quelquefois des bêtises. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La Comtesse de Ségur avait écrit un très beau livre : "Un bon petit diable", l'histoire d'un jeune Ecossais de 10-12 ans qui avait des petits défauts et de grandes qualités. C'était un bon petit diable, mais c'était aussi un grand cœur. Parce qu'au fond, un petit mal, un petit diable, protège contre des grands maux. 

C'est le principe de la vaccination. "Tu as sûrement été vacciné contre les maladies telle la rougeole, la poliomyélite, le tétanos". Et qu'est-ce que la vaccination ? C'est inoculer dans le corps avec une seringue, un petit mal, un petit microbe, un petit virus, afin de stimuler les défenses naturelles de l'organisme qui va protéger d'une maladie grave. Avoir en soi un petit peu de mal n'est pas forcément mauvais car celui qui n'a jamais connu du tout le mal, "le petit saint', risque peut-être de faire de très grandes bêtises par la suite. 

L'enfer existe-t-il ? Je ne sais pas si l'enfer existe. L'Enfer, c'est les lieux inférieurs en latin. Alors, c'est vrai, les tombes sont sous la terre, c'est inférieur. Qu'est-ce qui s'y passe? Nul n'est revenu de la mort pour nous le dire. Le pape Jean-Paul II a dit : "Ne craignez pas". Moi, je crois qu'il ne faut pas craindre ce qui se passe après la mort en ces lieux inférieurs que sont les tombes devant lesquelles nous allons nous recueillir. Nous ne savons pas ce qu'il y a après la mort, nous n'avons pas à le redouter.

▷▷▷ Aller plus loinQui a inventé le Diable ? (Article Ça m'intéresse)

📖  LIRE | Odon Vallet a publié de nombreux ouvrages, notamment aux éditions Albin Michel : "Petit lexique des idées fausses sur les religions" / "Dieu et les religions en 101 questions-réponses" / "Dieu a changé d'adresse".

Odon Vallet a créé la Fondation Vallet qui distribue chaque année plus de 3 000 bourses à des élèves issus de milieux modestes en France, au Bénin et au Vietnam.

Que mangent les Shadocks ? (Romane)

Réponse de Jessica KOHN, Agrégée d'histoire et spécialiste du dessin de presse et de la bande dessinée.

J'ai regardé, cherché et je crois qu'on ne sait pas ce que mangent les Shadoks ! On ne sait même pas s'ils mangent... Pour ceux qui ne connaissent pas les Shadoks, c'est une série télévisée d'animation qui a été créée en 1968 (le premier épisode des Shadoks est diffusé fin avril 1968, la diffusion est tout de suite arrêtée à cause des évènements de mai) par le dessinateur Jacques Rouxel et lue à l'écran par Claude Piéplu, acteur. C'était un dessin animé un peu bizarre, un peu loufoque, avec deux espèces extraterrestres : les Gibis et les Shadoks. Les Gibis sont quand même plus intelligents que les Shadoks, mais ils veulent tous quitter leur planète qui ne marche pas très bien pour aller vivre sur la Terre. 

Ce dessin animé est l'occasion de développer un monde imaginaire où on présente des précisions qui ont l'air scientifiques, mais qui sont en fait complètement absurdes. On sait ce que les gibis mangent, on sait même ce que cela leur fait... Les Gibis mangent des fleurs et quand ils mangent des fleurs, ils deviennent de toutes les couleurs. Ils mangent des carottes et dans ce cas là, ils deviennent orange. Et s'ils mangent un jour des carottes, un jour rien, ça leur fait un super costume à rayures ! 

Mais, on ne sait pas ce que les Shadoks mangent. Ils font quand même des cours de mathématiques avec des nouilles et des passoires. Je me suis dit qu'ils devaient avoir des pâtes dans leurs placards, mais non. Je pense avoir une théorie : "si on ne voit jamais les Shadoks manger, alors qu'ils se plaignent d'avoir faim, c'est parce qu'ils sont là uniquement pour pomper". Les Shadoks pompent tout le temps. Ils pompent pour avoir du Cosmogol 999 (le carburant qu'invente les Gibis pour faire avancer leur fusée qu'ils essayent de leur voler sans succès), ils pompent pour aider leur chef. Les Shadoks pompent tout le temps, ils disent même qu'ils pompent pour vivre, pour pouvoir vivre pour pomper !

Il ne reste plus beaucoup de temps pour manger, en fait. C'est peut-être dû au fait que les Shadoks n'ont pas le droit d'avoir de loisirs, ni de passe temps. Et quand ils arrivent sur terre, c'est encore pire pour eux. En fait, les Shadoks représentent ce qu'on appelle l'aliénation, l'aliénation au travail surtout. Obligés de travailler, ils n'ont plus de temps pour être des individus, plus de temps pour les loisirs et même pas de temps pour manger. C'est pour cela qu'ils passent leur vie à pomper et qu'on ne les voit jamais manger ! 

VOIR ! Et voilà les Shadoks, la saison 1 | Archive INA

VOIR ! ARTE "Droit dans le mur à toutes pompes" Plonger dans l’univers déjanté et délicieusement absurde de ces pauvres bêtes cosmiques : les Shadoks d'après l'oeuvre de Jacques Rouxel.

📖  LIRE | "Ga Bu Zo Meu : les Shadoks expliqués à ceux qui sont nés après 1990", article Le Monde, 2016

📖  LIRE | Les Shadoks en BD 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.