A quoi servent les liaisons entre les mots ? Quand on parle de liaison, on fait référence à l'expression orale, aux sons entendus et prononcés. Mais à quoi ça sert ? demandent Amina et Eliette. Muriel Gilbert, correctrice, lie les mots...

Liaisons obligatoires et liaisons interdites !
Liaisons obligatoires et liaisons interdites ! © Getty / Klaus Vedfelt

À quoi servent les liaisons entre les mots quand on parle ? (Eliette)  Pourquoi dit-on des "haricots" verts mais on dit des "hommes" ? (Amina)

Réponse de Muriel GILBERT, Correctrice au Journal Le Monde. 

A l'oral, quand on parle, évidemment on fait les liaisons. Les liaisons en français servent à éviter ce qu'on appelle les "hiatus", mot compliqué pour dire le choc désagréable entre deux voyelles. C'est la raison pour laquelle on fait la liaison quand on dit "j'ai un an" ou "j'ai deux ans". C'est vrai que ce serait bizarre de ne pas la faire. 

On fait la liaison quand la consonne finale muette d'un mot est suivie d'un mot commençant par une voyelle

C'est à dire "un" se finit par le "n" qu'on n'entend pas -c'est une consonne muette- suivi d'une voyelle, "un an" ou bien "un euro". On fait bien sûr la liaison pour "un avion, un amour, un enfant". On dit aussi "cet enfant a 3 ans", ou "cet heureux homme a 3 euros". Là, il y a des liaisons.

Ce qui est compliqué, c'est qu'il y a des exceptions et des particularités. Notamment, on ne lie jamais un nom au singulier avec le mot qui suit. Par exemple, pas de liaison entre "mouton" et "à" pour "mon mouton à cinq pattes" !

En plus, il faut savoir quel mot comporte un "h" muet ou un "h" aspiré. C'est justement la question d'Amina : dans le cas de "haricots", c'est ce qu'on appelle un "h" aspiré, qui ne permet pas la liaison. On dit j'ai mangé "trois haricots", sans faire la liaison. Pour le mot "haricot", c'est simple parce que c'est un mot courant, mais on ne sait pas toujours si le "h" est aspiré ou muet. 

Alors il faut ouvrir son dictionnaire ! Le dictionnaire Larousse fait précéder d'une petite étoile, les mots dont le "h" est aspiré : " * h ". Cela veut dire que c'est un "h" aspiré, on ne fait pas la liaison. Et dans le dictionnaire Le Robert, c'est une notation phonétique, une petite apostrophe : " ' h " qui vous indique qu'il ne faut pas faire la liaison. 

▷ 📖 LIRE | 2 livres de Murielle Gilbert à la Librairie Vuibert : "Un bonbon sur la langue" & "Encore plus de bonbons sur la langue"

Le site de Muriel Gilbert

Tous les animaux ont un rôle dans la nature…. Alors, à quoi servent les insectes gendarmes ?  (Gaspard) 

Réponse de Vincent Albouy, Entomologiste.

L'insecte "gendarme", visible de mars-avril à octobre-novembre, appelé "Pyrrhocoris apterus", et aussi "suisse", "soldat" ou "cherche-midi", est facile à identifier : avec sa carapace rouge et noire et sa tendance au regroupement, il ne passe pas inaperçu au jardin, souvent sur les troncs, notamment les tilleuls. C'est un insecte inoffensif et utile de la famille des punaises.

Les gendarmes ont un régime alimentaire en deux parties. Comme toutes les punaises, ils ne peuvent se nourrir que de liquide parce qu'ils ont un rostre, une sorte de trompe de type piqueur-suceur, qui permet de perforer. Ils perforent des graines en formation, notamment les graines de tilleul qui les attire, mais aussi les roses trémières et autres plantes de la famille des Malvacées (hibiscus, mauves, guimauve...). 

Il apprécie particulièrement leurs fruits et leurs graines, qu'il pique à l'aide de son rostre et dont il suce les sucs. Quand ces plantes manquent, il ne fait pas le difficile et consomme d'autres végétaux, mais aussi des petits insectes vivants (pucerons) ou morts (il "pique" les cadavres pour en absorber le contenu liquide), ou des oeufs d'insectes. 

Les gendarmes ont deux rôles : nettoyer la nature des cadavres, et limiter l'extension des plantes puisque la nature fait en sorte qu'aucune espèce ne domine les autres. 

Si une plante devient trop nombreuse, les insectes s'attaquent à leurs graines. Les plantes deviennent moins nombreuses, ce qui fait qu'il y a moins de graines. L'équilibre se rétablit comme cela grâce aux insectes. Il n'est donc pas néfaste au jardin, il est même très utile en aidant le jardinier à se débarrasser d'insectes indésirables.

▷ 📖 LIRE | "Les Insectes en bord de chemin" de Vincent Albouy & François Lasserre, un Beau Livre aux éditions Delachaux et Niestle

Comment peut-on faire pour s’empêcher de bâiller ? (Basile) 

Réponse d'Olivier Walusinski, Médecin généraliste de campagne, spécialiste du baillement.

Je me suis passionné pour la question parce que j'ai eu en consultation en 1978, un homme de 30 ans importuné par des séries de bâillements irrépressibles. Je n'avais jamais entendu parler de ce type de pathologie pendant mes études de médecine. J'ai commencé à chercher et je me suis spécialisé dans ce domaine. 

Le bâillement est un comportement totalement involontaire parce qu'il participe à des mécanismes de régulation de notre milieu intérieur. Le bâillement intervient dans ce qui s'appelle l'homéostasie, c'est-à-dire l'équilibre intérieur de notre corps. 

Le bâillement est un comportement qu'on ne peut pas inhiber volontairement. Il répond certainement à un besoin indispensable de notre corps et je dirais : "pourquoi s'en priver puisque c'est agréable ?!"  Quand le bâillement commence, on peut volontairement limiter l'ouverture de sa bouche, la masquer par la main, mais on n'aura pas le plaisir qui arrive quand on a un bâillement spontané et agréable, allant jusqu'au bout. 

le site d'Olivier Walusinski consacré au baillement 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.