Louise voudrait bien savoir à quelle profondeur circule le métro parisien ? Transport en commun qui dessert la ville de Paris et son agglomération, le métro est exploité par la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) : 16 lignes, 220 km. Song Phanekham, conférencier, explique sa création en sous-sol...

Métropolitain, Paris, Place des Abbesses
Métropolitain, Paris, Place des Abbesses © Getty / Herve Champollion

A combien de mètres de profondeur passe le métro à Paris en sous-sol ? (Louise)  

Réponse de Song PHANEKHAM, Guide, Conférencier, Responsable de l’identité visuelle et sonore  de la RATP.

La première ligne du métro de Paris est construite à l'approche de l'Exposition universelle de 1900, inaugurée quelques mois après. En général, le métro passe entre 5 et 7 mètres de profondeur sous le niveau de la chaussée. Cela peut varier puisqu'il y a plusieurs lignes construites depuis le début du siècle dernier, en fonction de la position des autres lignes, mais aussi d'autres circuits comme les égouts, les caves et plus récemment, les parkings. Avec l'évolution des techniques de construction, on a conçu le métro plus ou moins en profondeur, mais aussi en aérien quand on ne pouvait pas faire autrement.

Quand le métro est aérien, c'est qu'on n'a vraiment pas pu faire autrement. 

La topographie de Paris est assez variée, Paris est constitué de vallées, de collines, ça monte et ça descend. Il était plus simple de passer le métro en aérien pour avoir une trajectoire assez horizontale le long de l'itinéraire, plutôt que de suivre les pentes de la ville de Paris. Si on crée des pentes trop sévères, les métros pourraient avoir du mal à les grimper.

Quand on est à côté de la tour Eiffel, sur la ligne 6, au niveau de Passy, on voit la grande colline de Chaillot. Pour construire sous cette colline, il aurait fallu descendre sous la Seine, vraiment très en profondeur. Il était plus simple de sortir le métro au niveau de la colline puisqu'on est plus près du sol dans les quartiers du 16ème arrondissement. Il y a des montées, des descentes dans le sous-sol parisien, on suit la topographie de la Ville de Paris. 

Les ingénieurs, au début du XX° siècle, ont surtout privilégié la construction sous les rues et les avenues de la ville. 

Parce que c'était la propriété de la Ville de Paris, il n'y avait pas de déclaration d'utilité publique à faire, il n'y avait pas d'expropriation à faire, ni d'autorisations à demander pour passer dans les sous sols des différentes habitations privées. C'était beaucoup plus simple à l'époque d'ouvrir les rues et de les refermer une fois qu'on avait construit.

On peut aussi superposer plusieurs lignes de métro, avec des études géologiques qui sont faites auparavant, on peut les construire les unes au dessus des autres. Au tout début des années 1900, quand on a dû construire la ligne 3 du métro : on savait que la station Opéra allait être construite, et plus tard les lignes 7 et 8, il fallait anticiper le croisement sous la place de l'Opéra des différentes lignes. Les ingénieurs ont constuit tout de suite, un grand puits de 20 mètres, vraiment face à l'Opéra Garnier, ce qui a permis de mettre au plus près du sol la ligne 3 avec des espaces réservés en dessous pour les lignes 7 et 8 qui allait arriver quelques années plus tard. 

La plus grande profondeur du métro est à  25 mètres. On trouve cette profondeur à la station Abbesses, c'est la butte Montmartre qui est assez élevée. On ne pouvait pas monter la ligne de métro aussi près du sol, il fallait qu'elle reste à niveau raisonnable pour pouvoir suivre son trajet par rapport aux stations précédentes et suivantes. C'est la raison pour laquelle on trouve une batterie d'ascenseurs à Abbesses pour faciliter la montée et la descente des voyageurs. Sinon, il faut grimper environ 150 marches ! 

Pourquoi le bleu est la couleur originelle des yeux d’un bébé ? (Laurent) Pourquoi les bébés ont les yeux bleus à leur naissance ? (Victoire)    

Réponse de Jean-Claude HACHE, Professeur de médecine neuro-ophtalmologiste, docteur en sciences, enseignant en ophtalmologie. Il a développé un service d’Explorations Fonctionnelles de la Vision au CHRU de Lille .

Quand bébé nait, la mélanine (c'est ce qui donne la couleur de nos cheveux, ce qui nous permet de bronzer), n'a pas encore atteint l'œil parce que les cellules qui doivent prendre la mélanine ne sont pas encore en place, cela va prendre un certain temps. Les cheveux comme les yeux vont prendre de la couleur en incorporant cette mélanine plus tard dans le développement de l'enfant. 

C'est lié au fait qu'une maman ne fait pas un bébé complètement fini... Il se finit plus tard ! La couleur des yeux va se développer pendant la première année de la vie...

Par exemple, la vision est presque finie seulement à trois mois, et bien sûr la couleur n'est pas encore terminée, elle va se développer pendant la première année de vie. Un bébé qui a les cheveux clairs peut avoir des cheveux foncés plus tard, et s'il a les yeux clairs, ses yeux peuvent devenir plus foncés. C'est la quantité de mélanine, cette chose un peu marron, qui va déterminer si les yeux vont être verts ou marrons. 

S'il y a très peu de pigments, très peu de mélanine, sur le fond bleu, un tout petit peu de jaune, cela forme du vert et les yeux sont verts. Si vous mettez un petit peu plus de marron, cela va donner des yeux de couleur intermédiaire, on dit "métachromatique". S'il y a beaucoup beaucoup de marron, les yeux sont très foncés.

Pourquoi le papier jaunit avec le temps ? (Chloé)  

Réponse d'Erika SCHOIRFER, Conservatrice, restauratrice de biens culturels, spécialisée dans la restauration des œuvres graphiques et des livres.

Excellente question ! Les vieux livres jaunissent avec le temps, mais aussi lors d'un déménagement, quand vous enlevez les cadres, photos et tableaux des murs, il y a une marque, une empreinte et autour de cette empreinte, c'est plus foncé. 

C'est tout simplement le vieillissement du papier. Comme nous, comme toute matière organique, le papier vieillit aussi, plus ou moins vite en fonction des types de papier. 

Le papier (du latin papyrus) est un matériau organique, une matière fabriquée à partir de feuilles vertes d'arbres, de fibres cellulosiques végétales. Les papiers sont d'origine avant tout végétale et pour faire du papier, il faut un élément important, c'est la cellulose qu'on trouve dans la plupart des plantes. 

Les papiers qui jaunissent sont des papiers "de pâte mécanique" qui est faite de bois. On utilise le bois pour faire ce papier, pour obtenir la cellulose. Mais dans le bois, il y a la cellulose, les hémicelluloses et la lignine, et notre suspect, c'est la lignine. La lignine est une macromolécule, une grosse molécule, qui vient entre les fibres, qui ne sert à rien pour le papier, mais qui est très importante pour les plantes. C'est ce qui permet aux plantes d'être robustes, d'être rigide au niveau de leurs tiges et leurs feuilles... La lignine va être sensible à la lumière et en particulier aux UV. Le papier va vieillir prématurément quand cette lignine est présente à l'air.

La lignine est responsable du jaunissement du papier lorsqu'il vieillit. Finalement, ce ne sont pas les papiers les plus anciens qui jaunissent le plus, mais plutôt les papiers les plus récents.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.