Être soi, nombre de chanson sur Paris, nos obligations vis-à-vis des animaux, la même empreinte digitale jusqu'à l'âge adulte, l'appendicite ou un bras cassé à la préhistoire

Pourquoi moi, je suis moi ? (Judith)

Réponse : Charles PÉPIN, agrégé de philosophie, diplômé de Sciences Po et d’HEC. Il enseigne la philosophie au lycée d’Etat de la légion d’honneur à Saint-Denis et anime les conférences « les lundis philo » du MK2 Hautefeuille de Paris. Site internet des Lundis Philo

Combien il existe de chansons qui parlent de Paris ? (Charlotte)

Réponse : Christian MARCADET, Docteur en esthétique de l'École des hautes études en sciences sociales de Paris, chercheur au CNRS.

Quelles sont nos obligations vis-à-vis des animaux ? (Jeanne)

Réponse : Marie-Hélène CHIARISOLI, Vétérinaire, attachée au Muséum National d’Histoire Naturelle.

Je voudrais savoir si on garde la même empreinte digitale de l’enfance à l’âge adulte ? (Alexis)

Réponse : Patrick ROUGER, Ancien directeur de la police technique et scientifique au SRPJ de Toulouse.

Comment les hommes préhistoriques faisaient quand ils avaient un bras cassé ? (Esther) Est-ce que les hommes préhistoriques avaient l’appendicite ? (Gauthier)

Réponse : Pascal PICQ, Paléoanthropologue au Collège de France.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.